Le 25 avril 2018

ANSYS lance deux nouvelles solutions pour la fabrication additive métallique

ANSYS Additive Print & Suite permettent de fabriquer plus rapidement et sans défaut des pièces métalliques complexes

Domaines    

Pittsburgh, avril 2018

Grâce à ses nouvelles solutions de fabrication additive métallique, ANSYS transforme la manière dont l'industrie aérospatiale et automobile, l'industrie de défense et le secteur des biotechnologies fabriquent des pièces métalliques. Dans ce domaine, les nouveaux logiciels ANSYS Additive Print et ANSYS Additive Suite, les plus puissants et les plus complets du marché, permettent à l'utilisateur d'imprimer correctement des pièces métalliques légères et complexes dès le premier essai et d'analyser les propriétés et le comportement de la microstructure. Grâce à ces nouvelles solutions, il est possible de baisser très fortement le coût de la fabrication additive en limitant les contraintes de conception, en réduisant les déchets et en diminuant la durée d'impression.

ANSYS lance de nouvelles solutions de fabrication additive métallique
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Ouvrant la voie à une transformation de la production industrielle, la fabrication additive métallique offre de nombreux avantages. Les produits étant de plus en plus complexes, les méthodes de fabrication classiques ne permettent pas de répondre aux attentes grandissantes des clients, ce qui impose aux entreprises de trouver de nouveaux moyens pour fabriquer les nouvelles générations de produits. Bien qu'il présente de nombreux avantages, le processus de fabrication additive actuel est coûteux et prend du temps, car le prix des poudres métalliques et des autres matériaux d'impression 3D limite sensiblement les possibilités d'essais et d'erreurs pendant la phase d'impression.

La solution complète de simulation additive proposée par ANSYS permet d'aplanir ces difficultés et de rationaliser ce processus. Les clients peuvent ainsi rapidement tester la conception de leur produit avant d'imprimer une pièce. En effectuant une simulation, les concepteurs peuvent valider les performances d'une pièce pendant la conception avant même d'allumer l'imprimante, ce qui entraîne une forte baisse des dépenses – souvent élevées – induites par les erreurs découvertes pendant la phase d'essais physiques.

ANSYS Additive Print donne des résultats qui montrent exactement aux ingénieurs ce qui va se produire lors de l'impression en indiquant à l'avance si une pièce sera défectueuse, où et pourquoi elle aura un défaut et la nature de celui-ci. La simulation avant impression permet de réduire considérablement le nombre d'essais et d'erreurs, et donc les coûts d'impression.

« ANSYS nous offre la possibilité de redéfinir la manière dont nous fabriquons et faisons voler des fusées », affirme Jordan Noone, directeur scientifique et cofondateur de Relativity Space. « Nous nous servons de la fabrication additive pour construire la plus grande imprimante 3D au monde et nous utiliserons ce produit pour imprimer une fusée en 3D. Grâce aux solutions de fabrication additive rationalisées proposées par ANSYS, notre conception itérative est dix fois plus rapide et nous fabriquons cent fois moins de pièces. Beaucoup pensaient que c'était impossible. »

ANSYS Additive Suite offre aux clients la solution complète de simulation la plus puissante du marché pour la fabrication additive métallique. Il permet aux concepteurs d'obtenir le poids minimal, d'optimiser la densité du treillis, de créer, de restaurer et de remettre en ordre une géométrie CAO, de simuler une impression et de procéder à une analyse structurelle et thermique afin de valider les données.

« En mettant sur le marché la solution la plus puissante et la plus complète, ANSYS est déterminée à transformer les méthodes de fabrication additive », déclare Brent Stucker, responsable de l'activité fabrication additive chez ANSYS. « Les possibilités sont illimitées. Nos logiciels permettent de créer plus efficacement des pièces utilisées pour des applications particulièrement critiques, notamment des appareils militaires utilisés dans le cadre d'opération à l'étranger, des véhicules spatiaux pouvant atterrir sur d'autres planètes et même des parties du corps humain imprimées sur mesure à l'hôpital. »


Plus sur ANSYS : www.ansys.com/fr-FR

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)