Le 24 septembre 2019

CADFLOW : Arburg Allrounder intègre Cadmould

La simulation de remplissage de moule intégrée sur presse augmente la fiabilité et l’efficacité pendant le réglage

Domaines  

Villeurbanne, septembre 2019

Les presses à injecter Allrounder sont devenues encore plus intelligentes en intégrant la simulation d’injection !

  • La simulation de remplissage de moule intégrée sur presse augmente la fiabilité et l’efficacité pendant le réglage
  • Les procédés d’injection complexes plus faciles à appréhender
  • L’expertise Arburg et Simcon regroupées

Arburg aborde un nouveau tournant pour les fonctions d’assistance avec l’intégration de la simulation de remplissage du moule dans le système de contrôle Gestica de ses presses à injecter Allrounder. La première version a déjà été dévoilée lors du Fakuma 2018. Pendant les Technology Days de Mars 2019, la deuxième version a été présentée. Elle affiche la simulation de l’injection d’une pièce directement sur une "Arburg : Allrounder" en marche. Pour réaliser ce projet de haute technologie, Arburg travaille en coopération avec Simcon, une entreprise experte en simulation d’injection, qui a déjà derrière elle plusieurs années d’expériences.

« Pendant le développement du Gestica, notre objectif visait à amener une meilleure assistance aux opérations dans le système de contrôle », explique le Dr Eberhard Duffner, Directeur de la Recherche et Développement chez Arburg. « Notre pack assistance 4. SET-UP aide déjà les régleurs machine de manière considérable, ils l’utilisent activement pendant l’entrée et le réglage des paramètres. La simulation de remplissage intégrée sur presse, quant à elle, va plus loin. Elle simule en temps réel l’injection de la pièce en fonction du paramétrage choisi sur la presse, du jamais vu dans le milieu de la plasturgie ».

CADFLOW : Arburg Allrounder intègre Cadmould
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Un partenaire expérimenté en simulations d’injection

En recherchant un partenaire, Arburg a finalement opté pour Simcon, basée à Würselen (Allemagne), car ces deux entreprises avaient déjà collaboré sur d’autres projets. En tant qu’experte dans la simulation d’injection, Simcon est familiarisée avec les problématiques actuelles de conception moule et d’injection pièce que le Directeur Général Dr Paul F. Filz décrit : « Il existe actuellement deux mondes à la fois proches et séparés : la fabrication du moule et l’injection des pièces plastiques. Lors de l’étude du moule, les simulations d’injection intègrent le mode projet. Cependant, les données pertinentes du paramétrage process qui ont été simulées sont rarement réutilisées dans le procédé d’injection réel. »

Deux mondes grandissants ensemble

« Le challenge c’est la manière dont les facteurs non contrôlés en simulation influent sur le process. C’est pourquoi, la question des paramètres d’injection optimaux pour une matière et une pièce, a très longtemps suscité un débat des plus animés entre les experts. » dit le Dr Eberhard Duffner, directeur R&D chez Arburg. Le besoin de combiner les simulations utilisées pour la conception de moules avec le paramétrage sur presse a été identifié depuis fort longtemps.« Avec la simulation du remplissage intégrée dans le système de contrôle Gestica, nous rassemblons maintenant les deux mondes. Ceci améliore le temps de réglage, la fiabilité et l’efficacité du process » , ajoute le Dr Eberhard Duffner.

Pour un réglage optimal du process d’injection, une grande expertise est exigée de la part des régleurs, car la température d’injection pour la matière et la course de dosage nécessaire sont souvent les seuls paramètres connus. Toute la difficulté réside dans l’optimisation du remplissage de l’empreinte du moule par le polymère. Les flux d’écoulement de la matière fondue sont influencés par le profil d’injection. Néanmoins, quand le régleur effectue un changement particulier au niveau de la course du dosage ou du volume du dosage, il n’est pas en mesure de savoir où se situe réellement le front de matière dans la cavité. Du fait du coût élevé en temps et en matière consommée lors des essais de mise au point où les pièces sont à mettre aux rebuts, ces méthodes sont à éviter dès que possible. C’est pourquoi une expérience importante est exigée de la part du régleur. Les prochains systèmes d’assistance tels que la simulation d’injection intégrée sur machine, vont permettent d’apporter une solution à ce problème en procurant un support interactif et graphique aux opérateurs machine.

Mise en commun de la simulation d’injection avec la réalité de l’injection

Réunir la simulation d’injection avec l’injection réelle est une tâche parfois très complexe. Pour bien visualiser le front de matière, l’utilisation de modèles mathématiques et d’algorithmes, est exigée, ceux-ci prennent en compte, entre autres, le comportement de la vis et du clapet anti-retour, ainsi que la compressibilité de la matière. Dans ce but, Arburg et Simcon ont mis en commun leurs savoirs faire et ont déjà effectué une démonstration sur la synchronisation du mouvement de la vis via le modèle de simulation calculée directement sur la machine lors des Technology Days 2019. L’interface du système de contrôle Gestica affiche le profil de remplissage de la pièce, et le régleur visualise la relation entre le niveau de remplissage et la course du dosage. Cette information leur fait économiser du temps. Ils n’ont plus besoin d’interpréter des courbes d’injection, ils ont de ce fait l’opportunité de pouvoir observer le front de matière avec une vue du remplissage en 3D de la cavité.


Plus sur Cadflow : www.cadflow.fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)