Le 19 mai 2020

Protolabs investit 12 M€ pour accroître sa capacité d’impression 3D et répondre à la demande croissante autour de cette technologie

Domaines  

Le Bourget du Lac, mai 2020

Leader mondial en matière de prototypage rapide et de production de petites séries en impression 3D, le fabricant numérique Protolabs, dont la croissance est l’une des plus fortes du secteur, annonce un investissement de 12 M€, dans l’objectif d’accroître sa capacité d’impression 3D afin de répondre à la demande croissante autour de cette technologie. L’entreprise implante son nouveau Centre Européen d’Impression 3D à Putzbrunn, en Bavière. La construction d’un nouveau site de production débute, malgré la crise du Covid-19. 

Protolabs, qui est spécialisé dans le prototypage sur-mesure et la production de pièces en petites séries, construit une nouvelle usine d’une superficie de 5 000 m2, à Putzbrunn, en Allemagne, près de Münich.  Avec ce site, les clients de l’entreprise auront un accès encore plus large aux process de fabrication automatisés et aux systèmes de qualité de l'entreprise.

La construction de ce nouveau bâtiment a commencé, malgré la pandémie actuelle de Covid-19 et son impact économique dans toute l’Europe. Le gros oeuvre devrait être achevé d'ici fin décembre 2020. L'aménagement devrait être poursuivi et les machines devraient être installées, en plusieurs étapes, à partir de mai 2021.

Jusqu'à 25 machines supplémentaires et des équipements de pointe s’ajouteront aux technologies existantes, tandis qu'un centre d'usinage CNC - avec une fraiseuse à 5 axes - sera installé pour permettre la finition de pièces imprimées en 3D pour des applications haut de gamme. Des systèmes automatisés de finition, de coloration et de peinture feront également partie de l'extension, ainsi que des technologies d'impression 3D supplémentaires à venir.

Cet investissement est le dernier que réalise Protolabs pour mettre son expertise et son offre à la disposition de sa clientèle mondiale dans les secteurs de l'automobile, de l'aérospatiale, du médical, de l'électronique et de l'industrie lourde. Il fait suite à l'extension de 5 millions £ en cours de finalisation, au siège européen de l’entreprise,  à Telford. 

"Nous sommes le fabricant numérique le plus rapide au monde, mais notre objectif principal est de produire des pièces imprimées en 3D encore plus rapidement. Lorsqu'un dessin fini est mis en ligne sur notre plateforme de commande, il est soumis à une brève vérification de faisabilité par notre équipe d'experts en conception, puis il est imprimé. Notre nouvelle installation nous permettra d'accélérer encore plus ce processus en temps réel", explique Bjoern Klaas, vice-président et directeur général de Protolabs Europe.

"Nous pourrons déménager tous les départements du bâtiment actuel de Feldkirchen, près de Munich, à Putzbrunn et, surtout, grâce à une plus grande surface de production et à une capacité accrue de 50 %, nous pourrons livrer encore plus de projets, en une journée seulement”.

"Avec des processus de travail optimisés et des collaborateurs supplémentaires, le nouveau site soutiendra notre activité au Royaume-Uni, en particulier notre capacité à produire des dispositifs médicaux certifiés selon la norme ISO 13485".

Opérant à partir de sites de fabrication répartis sur trois continents, Protolabs  aide ses clients à accélérer le développement de produits, à réduire les coûts et à optimiser les chaînes d'approvisionnement grâce à l'impression 3D, à l'usinage CNC et au moulage par injection.

Les clients téléchargent leurs dessins CAO 3D sur www.protolabs.fr, où un logiciel personnalisé étudie les fichiers et envoie par e-mail un devis interactif avec une analyse des prix et de la conception. 

L'entreprise a récemment remporté, pour la troisième fois, le Queen’s Award for International Trade qui constitue la plus haute récompense officielle du monde des affaires au Royaume-Uni. Elle produit généralement d’1 à plus de 50  pièces imprimées en 3D en 1 à 7 jours, d’1 à plus de 200 pièces usinées par CNC en 1 à 3 jours et de 25 à plus de 10 000 pièces moulées par injection en 1 à 15 jours.

M. Bjoern conclut : "Nos plans d'expansion au Royaume-Uni et en Allemagne montrent que notre concept de numérisation et de processus automatisés est conforme à l'esprit du temps et à l'exigence d'aider nos clients à mettre leurs produits sur le marché dans les plus brefs délais".


Plus sur Protolabs : www.protolabs.fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)