Le 10 décembre 2020

Grâce aux technologies 3D, il est désormais possible de scanner des pizzas à leur sortie du four pour une campagne publicitaire animée

La chaîne de pizzerias Da Grosso a souhaité créer une pizza en 3D ultraréaliste pour les besoins de sa nouvelle campagne publicitaire animée diffusée à la télévision et sur internet.

Domaines  

Paris, le 10 décembre 2020

Quand vous avez sous les yeux une délicieuse pizza fraîchement sortie du four, la dernière chose à laquelle vous pensez sans doute est de la scanner en 3D. Pourtant, c'est exactement ce qu'un spécialiste du scan 3D en Pologne a fait pour la chaine de restauration Da Grasso, une des chaînes de pizzerias les plus populaires du pays.

Grâce aux technologies 3D, il est désormais possible de scanner des pizzas à leur sortie du four pour une campagne publicitaire animée

Da Grasso voulait créer des publicités animées pour ses différentes variétés de pizzas, C'est à ce moment-là que l'utilisation du scan 3D a été sélectionnée et jugée comme étant idéale pour ce projet, qui permet de restituer fidèlement les différentes surfaces organiques et garnitures possibles.

Pour le projet Da Grasso, dix pizzas devaient être numérisées en 3D couleur de haute résolution. Le niveau de détail devait être suffisamment élevé pour qu'on aperçoive chaque tranche de pepperoni et d'oignon juteux, chaque lamelle de champignon, et bien plus - sans oublier la croûte dorée recouverte de plusieurs couches de fromage fondu.

Résultats : En quelques minutes, dès sa sortie du four, chaque pizza a été scannée avec un scanner Artec 3D portable. Les scans ont ensuite été traités et exportés pour être davantage.

Et les résultats parlent d'eux-mêmes, comme le montre la vidéo ci-dessous : https://youtu.be/8UqhY1YIvVQ

 

Fraîchement sortie du four et prête à être scannée : une pizza Da Grasso et Space Spider

Le scanner 3D Artec Space Spider s'est révélé parfait pour cette tâche. Fort d'une précision de 0,05 mm et capable de scanner des niveaux de détails incroyables en un seul balayage, ce scanner 3D portable est un scanner extraordinaire pour les petits objets qui a fait ses preuves dans des domaines aussi divers que le contrôle qualité, la rétro-ingénierie, la santé, la criminalistique, etc.

Le jour du scan, le studio photo où le scan avait lieu disposait de son propre four, ce qui a permis de scanner les pizzas juste au bon moment. Quelques secondes après l'avoir sortie du four, la pizza était divisée en huit parts égales, en veillant à les séparer de 2 ou 3 centimètres pour que les bords des parts de pizza puissent être scannés correctement.

 

Captures d'écran d'une publicité animée Da Grasso

À partir de ce moment-là, il n'a fallu que 5 à 7 minutes au total pour scanner la moindre surface de chaque pizza et toutes ces garnitures irrésistibles. Aucun produit matifiant ni aucune cible n'ont été utilisés pour le scan. Toutefois, le fromage était parfois si crémeux qu'il rendait la surface trop réfléchissante pour qu'elle soit scannée correctement. Dans ces cas-là, la pizza était tamponnée avec un papier essuie-tout de façon à absorber l'excès de graisse. Après quoi le scan se poursuivait sans accroc.

Les pizzas scannées ont été traitées avec le logiciel Artec Studio. Il a d'abord utilisé l'enregistrement global, puis la fusion nette, la simplification du maillage par précision, et le remplissage des trous le cas échéant. Après l'ajout de la texture, les modèles 3D étaient prêts à être exportés au format OBJ.

L'agence de communication NuOrder, basée à Varsovie, et l'équipe de 3D Master, en charge du projet s'est servie d'Adobe Photoshop, After Effects, et Zbrush pour développer les modèles 3D ultraréalistes et les préparer pour la séquence d'animation. Les ingrédients déposés au-dessus des pizzas, telles les feuilles de roquette, les olives et les tomates cerises, ont été ajoutés séparément.

Daniel Dudek, directeur de création de NuOrder, décrit le projet :

« Nous avons collaboré avec 3D Master pour créer les scans de pizzas 3D nécessaires pour les publicités de Da Grasso. Le défi consistait non seulement à rendre les pizzas appétissantes, mais également à optimiser la taille des fichiers pour qu'il soit facile de travailler avec ceux-ci et de les animer. Le client étant une chaîne de pizzerias, la priorité était d'avoir des résultats photoréalistes et esthétiques. » Avant de poursuivre : « En définitive, le scan 3D s'est révélé meilleur qu'une séance photo du produit lui-même. Le moins que l'on puisse dire, c'est que nous sommes très contents des résultats. »


Plus sur Artec : www.artec3d.com/fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)