Article paru dans notre lettre d'information du 24 septembre 2020

Onshape : la CAO telle que vous l’avez rêvée !

Depuis une vingtaine d’années, le monde de la CAO et du PLM ronronne. Il y a bien des évolutions et des remises au goût du jour des logiciels existants chez tous les éditeurs, mais rien de révolutionnaire ! Aussi est-il intéressant de voir l’un des pères de SolidWorks donner un coup de pied dans la fourmilière et proposer une application SaaS, traitant aussi bien la CAO, le PDM que le travail collaboratif, accessible depuis n’importe quel matériel connecté au Web. Le tout avec un enthousiasme qui nous rajeuni de 40 ans.

Rares sont les ingénieurs dont la carrière est jalonnée de succès à l’échelle planétaire. Jon Hirschtick est l’un d’eux. J’avais eu le plaisir de le rencontrer au tout début des années 80 alors qu’il était au CADLab du célèbre MIT à Boston. Il y travaillait sur le futur d’une technologie émergeante, la CAO 3D. C’est ainsi qu’il développa le logiciel DesignView et fonda la société Premise, qui fut rapidement acquise par ComputerVision, le leader de la CAO de l’époque, dont il devint rapidement le directeur de l’ingénierie.

A première vue rien n’est nouveau et pourtant tout est nouveau, nous sommes dans le monde du SaaS. 
Doc : Onshape
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Mais il est souvent difficile de faire passer des idées novatrices dans un grand groupe, aussi quitta-t-il CV pour développer un logiciel qui allait révolutionner le marché, SolidWorks et créer la société éponyme en 1993. L’histoire n’étant qu’un éternel recommencement SolidWorks fut acquise en 1997 par Dassault Systèmes. Jon Hirschtick assura le développement de cette activité dans le groupe jusqu’à fin 2011, qu’il quitta pour se lancer dans une nouvelle aventure, avec un groupe de plusieurs autres brillants ingénieurs, qui le suivent depuis ses débuts.

« Une start-up est l’environnement idéal pour créer quelque chose d’extraordinaire et sans précédent, ainsi que pour attirer les meilleurs talents nécessaires pour y parvenir. C’est pourquoi j’ai créé Belmont Technology pour développer une nouvelle catégorie de logiciel de conception », explique-t-il.

Les amis ont travaillé dans le plus grand secret pendant 3 ans avant de présenter une approche novatrice de la conception basée sur le SaaS (Software as a Service) avec le logiciel Onshape et d’en faire le nom de la société. Les premières commercialisations de Onshape sont intervenues début 2015.

Mais l’histoire se répétant souvent, Onshape a été acquise fin 2019 par PTC. L’éditeur y trouvant une offre CAO, PDM et travail collaboratif basée sur le Web et le Cloud, une approche déjà adoptée pour ses logiciels ThingWorks en IoT ou Vuforia en réalité augmentée, qui est complémentaire de son offre On-Premise (Creo, Windchill…). Jon est aujourd’hui président de Onshape et responsable de la Business Unit SaaS de PTC.

Donner un nouvel élan à la CAO et au PLM

Voilà pour l’histoire, voyons maintenant ce qui a présidé au développement de Onshape. « Nous avons décidé de nous lancer dans cette nouvelle aventure et de repartir de zéro pour cinq raisons fondamentales : le monde de la conception a évolué ; le monde de l’informatique a évolué ; nous nous sentions obligé de continuer à aider nos anciens clients à évoluer dans leur travail quotidien ; aucun éditeur n’a fait d’avancée majeure récemment ; nous voulions à nouveau rendre la CAO amusante », résume Jon Hirschtick.

Effectivement la façon dont les équipes de conception et de fabrication travaillent ensemble a radicalement changé. Jadis proches, elles sont maintenant dispersées dans le monde entier et se recomposent en permanence en fonction des besoins. Un modèle distribué pour lequel la CAO traditionnelle n’a pas été conçue. De même, les outils informatiques sont entrain de passer d’un ancien monde à un nouveau monde, des ordinateurs de bureau au Web, au Cloud et à la mobilité.

« Les plus jeunes ont grandi dans un monde post-desktop et ont des attentes différentes à propos des ordinateurs. Ils ne pensent même pas à avoir ‘‘un ordinateur’’. Ils s'attendent à ce que l'informatique soit moderne et disponible n'importe où, n'importe quand, sur n'importe quel appareil (tablettes, téléphones portables…). Les technologies Web, Cloud et mobiles sont de nouvelles matières premières passionnantes pour la création de la CAO de demain ».

L’équipe de Onshape, à l’origine de multiples systèmes de CAO, souhaite aussi continuer à aider les utilisateurs à améliorer la façon dont ils conçoivent leurs produits, en éliminant aussi les contraintes de la CAO traditionnelle (installation du logiciel et des mises à jours, sauvegardes…).

De plus, force est de constater que les solutions actuellement proposée par nombre d’éditeurs voulant faire migrer leurs logiciels de CAO vers le Cloud, se contentent d’un simple stockage dans le Cloud. « C’est un bon début mais n’est pas suffisant pour tirer pleinement parti des dernières technologies Web, Cloud et mobiles. Il vaut mieux donc repartir d’une page vierge et repenser un nouveau système basé sur ces technologies ».

Enfin, il faut rendre à la CAO l’aspect ludique qu’elle avait à ses débuts et qui a fait son succès. Les utilisateurs des systèmes actuels n’échangent plus des astuces pour tirer le meilleur parti des outils, mais pestent contre la difficulté du partage de fichiers, les différences de niveaux de versions entre différents utilisateurs, le coût prohibitif des licences logicielles, etc. 

Tirer le meilleur parti du Cloud

Beaux objectifs mais voyons comment Onshape a su tirer parti des technologies Web, Cloud et mobiles pour proposer une CAO qui fasse ‘‘rêver’’ les utilisateurs.

Le principe de base est simple : Onshape est une application SaaS, c'est-à-dire basée sur une utilisation massive du Cloud, tant pour les logiciels auteurs que pour les données générées. Il utilise une plate-forme technologique baptisée Atlas, qui à terme sera au cœur de toute l’offre SaaS de PTC et d’éditeurs tiers partenaires. Il n’y a plus de fichiers correspondants à des pièces ou des assemblages, mais une base de données multi-locataires par projet, qui stocke tout. Aucune donnée, géométrique ou autre, n'est stockée à l'extérieur de cette base de données (tous les autres systèmes PDM/PLM, même ceux utilisant le Cloud, ne stockent que les métadonnées dans la base de données - ils utilisent toujours des fichiers pour stocker la géométrie). Un changement de conception dans Onshape est juste une transaction vers la base de données, afin que les données mises à jour soient immédiatement visibles par tous les utilisateurs.

Du coup si deux utilisateurs changent la même donnée en même temps, c’est le dernier qui valide sa modification qui l’emporte, mais le système garde une trace de chaque modification effectuée par chaque utilisateur, afin qu'il soit facile de revenir en arrière.

Côté sécurité des données et des transactions, Onshape offre à l’utilisateur final plusieurs niveaux - SSO ; 2FA ; Role-Based Access Control (RBAC) et des autorisations de visualisation et de modification granulaires - pour garantir que les bonnes personnes peuvent accéder aux bonnes données au bon moment. D'un point de vue technique, seules les représentations graphiques des données sont envoyées au navigateur de l'utilisateur, jamais aucune donnée du modèle. Toutes les opérations sont effectuées sur les serveurs dédiés à Onshape chez Amazon Web Services (AWS), chacun disposant de plusieurs couches de sécurité, en plus de la sécurité offerte par AWS. Les données y sont très fortement encryptées et ne sont accessibles qu’aux personnes autorisées à y accéder par leurs auteurs.

Et si le rêve devenait réalité ?

En résumé, Onshape est la première solution réellement SaaS qui couvre les principaux aspects du développement de produits (CAO, PDM, travail collaboratif). Vos données et vos outils sont au même endroit, dans le Cloud. Ils ne sont jamais copiés ailleurs. Il n'y a rien à installer. Il n'y a pas de serveurs à configurer. Vous n'avez pas à vous préoccuper de disposer d'ordinateurs spécialisés ou même à savoir si vous avez un ordinateur ! Onshape fonctionne sur les PC Windows, bien sûr, mais aussi sur Mac, Linux, Chromebooks, et même les iPhones, iPads, téléphones et tablettes Android connectés à Internet. Les différents utilisateurs où qu’ils soient sont ainsi sûrs d’utiliser la dernière donnée mise à jour et le même niveau de version de logiciel. Le tout pour 2 000 $ par utilisateur par an.

De quoi faire rêver les utilisateurs et apaiser les responsables informatiques. Reste maintenant à savoir si la réalité sera à la hauteur des promesses, mais vu le passé des pères de Onshape et les succès qu’ils ont déjà rencontrés, on peut être confiant !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : https://www.onshape.com/fr/

Découvrez Onshape en images

Ingénieur de formation (ENIM) et journaliste professionnel depuis 1981, Jean-François Prevéraud a participé à de nombreux journaux et lettres d'information (Bureau d'Etudes, CFAO Synthèse, SIT, Industrie & Technologies, Usine Nouvelle...) comme journaliste, rédacteur en chef adjoint ou rédacteur en chef.

En retraite depuis février 2017, Jean-François veut que celle-ci soit active. C’est pour cette raison qu’il reste informé de ce qui bouge dans le PLM dans son sens le plus large (CFAO, Simulation Numérique, Impression 3D, Usine du futur, Réalité virtuelle et augmentée…). Il contribue désormais à notre lettre d’information pour commenter l’actualité que nous publions ou celle qu’il a pu glaner dans les évènements qu’il continue à suivre.

Vous pouvez accéder ci-dessous à ses derniers articles.