Article paru dans notre lettre d'information du 20 août 2019

Une souris de compétition Lexip pour Solidworks

Lorsque deux entreprises françaises de la French Tech, Visiativ et Pixminds, décident de mettre en commun leur savoir-faire et leur potentiel d'innovation, alors que l'une est dans le monde de l'informatique graphique professionnelle et l'autre dans celui du jeu, cela donne un résultat détonnant : une souris à 6 degrés de liberté qui augmente les performances des utilisateurs de Solidworks de 20% !

Il faut quelque fois ne pas hésiter à mélanger les genres pour être plus performants. C'est ce que viennent de faire Visiativ et Pixminds. L'un est le plus important distributeur de Solidworks en France, et le 3ème dans le monde, tandis que l'autre est spécialiste des périphériques informatiques pour le monde du jeu, avec notamment les souris de "compétition" Lexip, qui ont obtenu 4 "Innovation Awards" au CES à Las Vegas en 2018 et 2019.

Pixminds en chiffres

Pixminds détient Lexip (accessoires de PC ‘‘gaming’’), Steelplay (accessoires consoles), R-cade (machine d’arcade nouvelle génération) et Ark (objets interactifs intégrant la technologie Arktouch).

Pixminds compte une cinquantaine de collaborateurs pour un CA de 15m€.

« Nous sommes toujours à la recherche de moyens pour offrir des gains de productivité aux utilisateurs de logiciels Solidworks et Catia de Dasault Systèmes que nous commercialisons et intégrons chez nos clients depuis 21 ans. Ces logiciels sont onéreux, tout comme les matériels qui les supportent et les professionnels qui les utilisent. Il est donc important d'améliorer sans cesse leur productivité et leur convivialité de prise en main. C'est pourquoi nous avons été réceptifs lorsque Pixminds est venu nous présenter sa souris filaire Lexip Pu94 », explique Laurent Fiard, CEO de Visiativ.

Du jeu à l'informatique graphique professionnelle

Créée en 2012, Pixminds est une start-up savoyarde issue du monde du "gaming" qui est spécialisée dans les moyens d'interactions homme-machine et toutes leurs applications pour le E-sport, la réalité augmentée et plus généralement les environnements 3D. « Si notre ADN initial est le jeu, notre moteur c’est l’innovation de rupture autour de produits existants pour leur apporter une efficacité supplémentaire, en jouant à la fois sur la technologie et sur l’ergonomie. Une préoccupation que l’on retrouve dans le monde du jeu, mais aussi dans le monde professionnel. Des innovations reconnues puisque nous avons, avec l’ensemble de nos produits, obtenu plus de 20 récompenses (11 Innovation Awards au CES 2018 et 2019, une mention spéciale aux German Design Awards en 2019, 6 médailles au Concours Lépine, la médaille d’or BPI pour l’innovation, la médaille du Ministère de l’Intérieur, le prix Janus de l’Industrie) », explique fièrement Lionel Chataignier, CEO de Pixminds. Et de fait le chiffre d’affaires issu du monde professionnel représente déjà 40 % des revenus, en plus forte croissance que le "gaming". Une tendance qui devrait être renforcée par l'accord avec Visiativ autour des logiciels de Dassault Systèmes.

La souris Lexip Pu94 à 6 degrés de liberté va augmenter la productivité des utilisateurs de Solidworks de 20 %.
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Dans les entrailles de la souris

« Une souris classique à 2 axes de liberté (Droite/Gauche et Avant/Arrière). La souris Lexip Pu94 en a 6 car elle est dotée d'un mini joystick analogique manœuvrable avec le pouce permettant de piloter l'assiette et l'azimut d'un objet dans l'espace, ainsi que d'une rotule centrale supportant la coque supérieure de la souris et jouant le rôle d'un joystick interne, permettant de piloter 2 axes supplémentaires. Ce qui offre un gros potentiel d'augmentation de productivité qu'il s'agisse de la navigation internet, de bureautique ou de création de contenu », explique Hugo Loi, directeur général de la filiale innovation du groupe Pixminds.

De plus, la souris utilise 6 patins de glissement sphérique de 1,3 mm d'épaisseur en céramique pour minimiser le frottement. Des fonctionnalités qui permettent d'utiliser les principales fonctionnalités de Solidworks (rotations, translations, zooms, etc.), sans latence.

20% de productivité en plus

Dans Solidworks, avec une souris traditionnelle, les rotations se font en appuyant sur Ctrl et en déplaçant la souris, les rotations dans le plan de coupe se font en appuyant sur Alt et en déplaçant la souris. Avec la Lexip tous ces mouvements se font avec la seule main droite sans toucher au clavier. Le zoom avant ou arrière qui se faisait avec la molette se fait à l'aide du mini-joystick. Les différents boutons de la souris, qui sont configurables à volonté par l'utilisateur, permettent de faire les rotations ou les translations en jouant sur l'inclinaison de la souris sur son pivot central.

Bénéficier de l’expérience des utilisateurs via Lynkoa

« Le logiciel de pilotage de nos souris est complètement configurable, ce qui va nous permettre de créer des profils d’utilisation pour coller au mieux aux besoins de certains types d’utilisateurs dans certains secteurs industriels. Ces profils pourront être diffusés via la plate-forme collaborative Lynkoa de Visiativ qui est utilisée par plus de 70 000 ingénieurs et designers. Cette plate-forme nous permettra aussi de récupérer les demandes de la base utilisateurs pour faire évoluer rapidement le produit », explique Lionel Chataignier.

Une souris qui est intégralement développées en France hormis les pièces en plastique injecté. Mais une souris qui intéresse déjà fortement la clientèle mondiale puisque l’armée américaine, toujours à la recherche de gain de performances, a pris contact avec Pixminds pour évaluer les gains de rapidité que pourrait lui apporter la souris Lexip dans de nombreuses applications militaires. Il y a aussi une forte demande de la part d’utilisateurs de Excel ou de Google Earth pour fluidifier l’usage de ces logiciels.

Une souris pour gauchers

Si pour le moment les développements se font autour de Solidworks et des produits de Dassault Systèmes via Visiativ, il n’y a pas d’accord d’exclusivité entre les partenaires. C’est pourquoi Pixminds a déjà commencé des développements autour de logiciels d’autres éditeurs tel Autodesk.

Et Pixminds n’est pas à cours d’idées pour innover, il a par exemple en cours d’élaboration une version de sa souris pour gaucher, ce qui représente 30 % de la population !

Jean-François Prevéraud

Ingénieur de formation (ENIM) et journaliste professionnel depuis 1981, Jean-François Prevéraud a participé à de nombreux journaux et lettres d'information (Bureau d'Etudes, CFAO Synthèse, SIT, Industrie & Technologies, Usine Nouvelle...) comme journaliste, rédacteur en chef adjoint ou rédacteur en chef.

En retraite depuis février 2017, Jean-François veut que celle-ci soit active. C’est pour cette raison qu’il reste informé de ce qui bouge dans le PLM dans son sens le plus large (CFAO, Simulation Numérique, Impression 3D, Usine du futur, Réalité virtuelle et augmentée…). Il contribue désormais à notre lettre d’information pour commenter l’actualité que nous publions ou celle qu’il a pu glaner dans les évènements qu’il continue à suivre.

Vous pouvez accéder ci-dessous à ses derniers articles.