Le 24 mars 2017

Boire un verre à l'extérieur grâce au « Pointer » et à la FAO ESPRIT

Dix-huit mois après la naissance du projet, la designer avait reçu plus de 500 commandes de 22 pays différents

Domaines  

Montpellier, mars 2017

La designer roumaine Ramona Enache a pu très facilement mener à bien un projet original, grâce au logiciel de FAO ESPRIT et une assistance client très professionnelle. Le produit, très innovant, appelé « Pointer », a germé dans l’esprit de cette designer dont la volonté était de créer un verre de vin pour l’extérieur. Le but : profiter de toute la magie d’un verre de vin, quel que soit l’endroit où on se trouve.  

Boire un verre de vin à l'extérieur grâce à « Pointer »  et à  la FAO ESPRIT
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Le bon projet et les bonnes personnes

Ramona a rencontré l’entreprise Logicad Solutions, qui représente, sur le marché roumain, le logiciel de FAO ESPRIT. Dorin Dascalu, dirigeant de Logicad Solutions, a aidé notre designeuse à concrétiser son idée, en lui fournissant les solutions pour produire cet objet. « Nous avons fabriqué plusieurs prototypes, effectué des simulations, une analyse de coût, élaboré des stratégies de fabrication, des solutions fonctionnelles, et envoyé un bon de fabrication à l’atelier », résume Dorin Dascalu.

Tout d’abord, l’équipe de Logicad Solutions a fait plusieurs propositions, sur la base de maquettes obtenues par impression 3D, puis a testé différentes versions afin de créer la tige métallique pointue pour le verre, destinée à être plantée dans le sable ou dans l’herbe.

En accord avec la designer, ils sont arrivés à la conclusion que la meilleure façon pour produire la tige métallique à partir d’une barre en acier, consistait à fabriquer deux parties modulaires, et les assembler ensuite ensemble. Ces deux parties devaient être en acier inoxydable, puisqu’elles devaient être utilisées à l’extérieur, et fabriquées sur une machine à Commande Numérique, puis polies à la main pour obtenir une surface lisse et une forme convenant à l’utilisation.

La géométrie de l’objet n’était pas uniforme et présentait des courbes, et, à cause de la configuration du brut, la transformation devait s’effectuer sur une machine permettant d’assurer une excellente stabilité à la pièce. Afin d’obtenir le déplacement de l’outil et pour que toutes les opérations puissent être réalisées avec une seule prise de pièce, il fallait, pour ce projet, une cinématique spécifique. C’est pourquoi l’équipe a décidé de fabriquer les pièces sur une machine Multus d’Okuma, qui répondait à toutes ces exigences.

Ils ont choisi de faire fabriquer la pièce par un fabricant local, Hermi Construct, expert en usinage sur CN et en machines-outils Okuma. « Cette pièce n’a pas l’air complexe au premier abord, mais, quand on y regarde bien, elle est plutôt délicate, à cause de son extrémité pointue et des conditions d’usinage. Nous devions éliminer les vibrations de l’outil et de la pièce, et nous avons réussi ! », explique Dorin Dascalu.

Une solution de FAO globale

Enfin, et ce n’était pas le point le moins important, il fallait générer les codes de la CN  et posséder une technologie capable d’effectuer la simulation. « Le logiciel de FAO ESPRIT est apparu comme l’outil parfait pour définir toutes les opérations d’usinage, les outils et les conditions d’usinage sur la machine. C’est grâce à lui que nous avons pu tirer le meilleur parti de la machine à Commande Numérique », raconte Dorin Dascalu.

« Mon équipe et moi représentons ESPRIT en Roumanie. C’est pour nous un outil puissant de programmation, quelle que soit la machine-outil, et qui s’adapte à tous les projets, que ce soit en fraisage, en tournage, en électroérosion par fil, ou en usinage multitâches », ajoute Dorin Dascalu.

Cristian Toader, un des ingénieurs de Logicad, s’est chargé de la programmation des pièces avec ESPRIT. Il lui a fallu moins d’une heure pour réaliser la programmation, l’équipe ayant au préalable décidé de la géométrie finale. Grâce à la fonction de simulation avancée du logiciel de FAO, il a pu simuler les opérations d’usinage dans les conditions réelles et faire quelques modifications avant de lancer l’usinage. Le but était aussi d’évaluer les temps d’usinage, et donc les coûts de production, détail important dans ce projet financé par la plateforme de financement collaboratif Kickstarter.

Une assistance technique solide

Cette assistance était fondamentale, afin de faire correspondre les performances de la machine, les applications de CAO/FAO et les conditions de coupe. De plus, un des éléments les plus importants pour relever ce défi était de posséder un post-processeur certifié, pour programmer la machine. Le distributeur a accès à une bibliothèque de post-processeurs certifiés, rendue disponibles pour les clients ESPRIT. Le service ESPRIT c’est aussi une plateforme d’échange qui s’enrichit, au fur et à mesure, des retours d’expérience, des observations, et des recommandations. Quel que soit le procédé, quelle que soit la machine utilisée par le client, toutes ces données sont extrêmement précieuses pour améliorer les processus d’usinage. « Vous vous sentez pousser des ailes quand vous bénéficiez du support international des équipes ESPRIT et que vous avez la possibilité de partager vos connaissances avec d’autres utilisateurs », conclut Dorin Dascalu.

Dix-huit mois après la naissance du projet, la designer avait reçu plus de 500 commandes provenant de 22 pays différents et livré plus de 1500 verres. Elle a reçu des demandes de produits customisés ou d’autres accessoires. Si l’une de ses nouvelles créations a besoin d’une programmation sur machine à commande numérique, elle sait qu’elle peut compter sur l’équipe ESPRIT, qui, nul n’en doute, sera prête à relever le défi.

Et, afin de conclure sur une note joyeuse, le Pointer a reçu un prix en 2015, le Red Dot. C’est la récompense la plus importante et la plus reconnue au monde pour le design et les prototypes. Sur 4860 concepts, seuls 69 ont reçu comme le Pointer la « Mention Honorable ».


Plus sur DP Technology : www.espritcam.fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)