Le 15 février 2017

CENIT participe au projet de recherche européen « BionicAircraft »

L'objectif est de fournir des outils permettant une conception bionique automatisée

Domaines  

Stuttgart, février 2017

CENIT participe au projet de recherche européen « BionicAircraft », dont le but est d'améliorer l’efficacité des ressources dans l‘aéronautique en implémentant la fabrication additive et la conception bionique dans toutes les phases du cycle de vie d'un avion. Après une étude de concept réussie, CENIT est actuellement en train de déployer son programme : l’implémentation d‘un ensemble d'outils logiciels permettant une conception bionique automatisée.

BionicAircraft : CENIT met au point des solutions permettant une utilisation plus efficace des ressources dans l'aéronautique
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

C’est en Septembre 2016 que le projet de recherche « BionicAircraft » a démarré. Ce projet est co-financé par la commission européenne dans le cadre du programme « Horizon 2020 » avec pour objectif de réduire et de mieux contrôler les émissions de CO2 de l'industrie aéronautique. Le spécialiste IT CENIT est l'un des 10 partenaires internationaux du consortium issus de divers secteurs industriels ainsi que d‘organisations de recherche et de développement. Ils collaborent tous ensemble afin d‘élaborer conjointement des technologies et concepts permettant de garantir un cycle de vie respectueux de l‘environnement dans l'aéronautique à l'aide de la fabrication additive.

La fabrication additive dans toutes les phases du cycle de vie d’un avion

L’introduction de la fabrication additive (impression 3D) dans toutes les phases du cycle de vie des aéronefs est un moyen pour faire face à ces challenges. Ce processus de fabrication innovant permet le développement de structures ultra-légères, une production flexible de composants très complexes, des chaînes d'approvisionnement efficaces en ressources, ainsi que des concepts optimisés pour la réparation des appareils, pour la logistique des pièces de rechange et enfin pour le recyclage et la gestion des déchets. En outre, ces technologies d'impression 3D permettent de réaliser des gains de poids élevés pour les composants et de réduire de manière significative la perte de matière pendant la production.

Un ensemble d'outils logiciels permettant une conception bionique automatisée

Neuf modules de travail ont été définis pour atteindre les objectifs du projet de recherche. Ils abordent des aspects tels que la conception, la production, le développement des matériaux, le contrôle qualité, ainsi que la réparation et enfin la destruction des composants imprimés en 3D. En collaboration avec ses partenaires Airbus, Laser Zentrum Nord GmbH (LZN) et l'Institut des Technologies Laser & Systèmes (iLAS) de l’Université Technique de Hamburg-Harburg, CENIT a pour objectif de simplifier considérablement le développement produit des structures bioniques légères en utilisant des méthodologies de conception optimisées. CENIT s'attaque ainsi à l'un des principaux enjeux de la fabrication additive : créer de tout nouveaux types de pièces et composants qui ne peuvent pas être fabriqués avec les méthodes de fabrication classiques.

 « L'une des raisons principales pour laquelle la fabrication additive (l'impression 3D) ne s'est que faiblement répandue dans la construction aéronautique jusqu'à présent, c'est son processus de conception exigeant. Ce dernier, qui n'est actuellement pas automatisé, doit être exécuté par toute une série de différents progiciels. Un logiciel spécifique est même nécessaire pour traiter les données des machines d'impression 3D.  Pendant la phase de conception, les ingénieurs doivent donc passer d'un outil à l'autre. Cela rend le processus très long et également plus coûteux », explique Michael Schwartz, directeur des solutions innovantes pour l'aérospatiale chez CENIT.

« L'objectif principal de CENIT est de simplifier considérablement le processus de conception en intégrant tous les outils et processus d'impression 3D, de conception et de conditionnement de données en un seul ensemble pour une conception bionique automatisée. Nous contribuons ainsi à mettre en place une chaîne de processus numériques cohérente et complète », poursuit-il.

Les différentes composantes des missions attribuées à CENIT, Airbus, LZN et iLAS sont la préparation des directives de conception pour la fabrication additive, le développement d'un lot d'outils CAO 3D Catia pour la conception bionique ainsi que le traitement des données d'impression 3D avec des structures bioniques optimisées. Toutes ces missions constituent des éléments-cadre essentiels qui se déclinent en un large éventail de sous-activités supplémentaires.

La fabrication additive, un catalyseur pour l'aviation de demain

À propos de l‘importance de ce projet pour CENIT et pour l'industrie aéronautique en général, Michael Schwartz déclare : « Les technologies d'impression 3D et les structures bioniques sont un facteur déterminant pour la création d'avions compétitifs et respectueux de l'environnement pour l'avenir. Nous sommes fiers de pouvoir apporter notre contribution à ce projet de pointe aussi ambitieux ». Il attend avec impatience les résultats du projet,  qui s‘annoncent d’ores et déjà passionnants et révolutionnaires : « Nous visons entre autres une réduction considérable du temps de développement complet des pièces d'impression 3D optimisées, ainsi que des économies significatives en termes de poids pour les avions, ce qui entraînera une réduction claire des émissions de CO2 sur l'ensemble de la durée de vie », poursuit Schwartz. De nombreux autres résultats sont attendus au bout des trois ans du projet « BionicAircraft ».

Pour des informations complémentaires, veuillez consulter www.bionic-aircraft.eu.

Ce projet a été requis par l'Union Européenne dans le cadre du programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 sous le numéro de commande 690689. 


Plus sur CENIT : www.cenit.com/fr_FR

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail

Recommandé

Préparez vos modèles pour la fabrication Préparez vos modèles pour la fabrication

ANSYS SpaceClaim fournit aux opérateurs machine une solution performante pour éditer et réparer les modèles 3D créés dans n'importe quel format CAO. Il accélère la conception d'outillages et de fixations, réduisant ainsi les temps morts à l'atelier...

... Regardez la vidéo

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)