Le 13 mars 2017

Quand la fabrication additive se met au service de la Formule 1

L’écurie de Formule 1 Williams Martini a choisi EOS pour l’aider dans le développement d'éléments aérodynamiques

Domaines  

Krailling, mars 2017

L’écurie de Formule 1 Williams Martini a choisi EOS pour l’aider dans le développement des éléments aérodynamiques de son aileron avant de ses voitures de course, permettant ainsi deux grandes avancées : plus d’essais réalisés grâce à un temps de fabrication réduit et de substantielles économies sur le budget de développement.

L’écurie de Formule 1 Williams Martini a choisi EOS
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Dans le monde de la course automobile, les écuries sont confrontées à plusieurs défis :

  • Améliorer en permanence les solutions mécaniques et aérodynamiques ;
  • Réduire au maximum le temps de fabrication des éléments afin de pouvoir tester le maximum d’alternatives ;
  • Contenir au maximum le budget de développement de l’écurie.

Les avantages de la technologie d’impression 3D d’EOS correspondent parfaitement aux besoins de l’écurie de Formule 1 :

  • liberté de conception de pièces à géométrie complexe,
  • précision de fabrication, respect des tolérances des propriétés mécaniques des pièces,
  • réduction du temps et des couts de production.

L’écurie a ainsi pu gagner en rapidité et précision de développement et réduire ses dépenses, avec au bout du compte, un podium !


Plus sur EOS : www.eos.info

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)