Le 24 novembre 2017

HP accélère la transition vers la fabrication 3D industrielle

La nouvelle HP Jet Fusion 3D4210 réduit les coûts d’exploitation globaux tout en augmentant les capacités de production

Domaines  

Boulogne Billancourt, novembre 2017

HP annonce l’extension de sa gamme d’impression 3D avec la nouvelle solution d’impression HP Jet Fusion 3D 4210. Conçue pour les environnements de fabrication 3D à l’échelle industrielle, cette nouvelle solution diminue considérablement les coûts d’exploitation globaux, tout en augmentant les capacités de production. Le seuil de rentabilité de la fabrication 3D à grande échelle face à l’injection monte ainsi jusqu’à 110 000 pièces avec le coût par pièce le plus bas du secteur (jusqu’à moins 65 % par rapport aux autres méthodes d’impression 3D). Les clients possédant déjà un système Jet Fusion peuvent précommander dès aujourd’hui la mise à niveau de la solution d’impression 3D 4210. Les nouveaux clients peuvent acheter des systèmes Jet Fusion dès maintenant avec la possibilité de précommander la mise à niveau du système 4210.

HP accélère la transition vers la fabrication 3D industrielle
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

HP annonce également l’extension de sa plate-forme de matériaux ouverte innovante grâce à ses nouveaux partenaires (Dressler Group et Lubrizol), ainsi que trois nouveaux matériaux d’impression 3D bientôt disponibles : le PA 11 3D HP à haute réutilisabilité, le PA 12 3D HP chargé en billes de verre à haute réutilisabilité et le polypropylène 3D HP à haute réutilisabilité. Ces nouveaux matériaux, développés au sein du 3D Open Materials et Applications Labs de HP, étendront les possibilités d’utilisation et les capacités de la technologie HP Multi Jet Fusion et ouvriront la voie à de nouvelles applications à gros volume.

« La nouvelle solution d’impression 3D 4210 permet à nos clients de produire des pièces en série à l’aide de la technologie HP Multi Jet Fusion pour un coût inférieur de 65 % aux autres procédés, et de tirer pleinement parti des économies d’échelle », explique Ramon Pastor, Directeur général de l’activité impression 3D Multi Jet Fusion chez HP. « Les systèmes 3D HP Jet Fusion sont parvenus à un tournant technologique et économique en combinant la vitesse, la qualité et l’évolutivité nécessaires pour accélérer la révolution industrielle numérique du secteur de la fabrication. »

La nouvelle solution HP inclut des mises à niveau matérielles et micrologicielles des systèmes Jet Fusion actuels pour améliorer l’efficacité globale du système et permettre un fonctionnement en continu, notamment une nouvelle station de traitement capable de gérer des volumes de matériaux considérablement plus élevés. Les clients qui achètent la solution d’impression HP Jet Fusion 3D 4210 bénéficieront également de contrats de services partagés et de tarifs bien inférieurs sur les matériaux et les agents d’impression 3D techniques de HP.

HP étend sa plate-forme de matériaux 3D ouverte avec de nouveaux matériaux et partenaires

Le modèle unique de plate-forme ouverte d’impression 3D de HP accroît la disponibilité des nouveaux matériaux, favorise l’innovation et couvre une large gamme d’applications. Les matériaux 3D de HP offrent la meilleure capacité de réutilisation du marché et peuvent être utilisés avec toutes les solutions d’impression HP Jet Fusion. HP annonce également la disponibilité prochaine du PA 11 3D HP, du PA 12 3D HP chargé en billes de verre, ainsi que la future disponibilité du polypropylène 3D HP, tous trois à haute réutilisabilité :

  • PA 11 3D HP à haute réutilisabilité : pour la production à coût réduit de pièces fonctionnelles de qualité offrant la résistance aux chocs et la ductilité requises pour les prothèses, les semelles, les articles de sport, les fermetures par pression, les charnières actives, etc.
  • PA 12 3D HP chargé en billes de verre à haute réutilisabilité : pour la production à coût réduit de pièces fonctionnelles de qualité offrant la stabilité dimensionnelle et la reproductibilité requises pour les applications exigeant une grande rigidité, tels que les boîtiers, les moules et les outils.
  • Polypropylène 3D HP à haute réutilisabilité : matériau durable à faible coût offrant une souplesse accrue en plus d’une excellente résistance aux produits chimiques. Il est en outre léger et étanche à l’eau.

« Nous avons été parmi les premiers à adopter le système HP Multi Jet Fusion et nous sommes plus que jamais convaincus qu’il représente l’avenir de la fabrication numérique », affirme Corey Weber, cofondateur de Forecast 3D. « Le PA 11 de HP est un nouveau matériau extrêmement polyvalent, facile à traiter et à haute réutilisabilité qui ouvre des perspectives inédites aux applications et à l’efficacité de l’impression 3D. »

HP a également annoncé sa collaboration avec deux nouveaux partenaires en matériaux, allongeant la liste de ses partenariats déjà nombreux avec des leaders mondiaux comme Arkema, BASF, Evonik, Henkel, Lehmann & Voss et Sinopec Yanshan Petrochemical Company :

  • Le groupe Dressler représente la référence mondiale en matière de produits chimiques de broyage et d’affinage. Il fournira aux partenaires de HP un accès privilégié à ses installations de broyage sur la base d'un forfait, éliminant l’un des principaux freins au développement de matériaux 3D. Dressler est un partenaire privilégié de HP pour le développement et la fabrication de poudres pour les imprimantes HP Multi Jet Fusion 3D.
  • Lubrizol, qui appartient à la société Berkshire Hathaway est le leader mondial de la production de produits chimiques de spécialité avec l’une des gammes de TPU (polyuréthane thermoplastique) les plus complètes et étendues au monde. Il rejoint le réseau pour accélérer le développement de matériaux innovants conçus pour la production de pièces finales avec les systèmes HP Jet Fusion 3D.

L’approche de la plate-forme de matériaux ouverte de HP séduit de plus en plus. Plus de 50 entreprises spécialisées dans les produits chimiques sont déjà activement impliquées dont, très récemment, les leaders du marché Dow Chemical et DSM. Ces derniers font partie des sociétés qui ont acquis le kit de développement de matériaux (Materials Development Kit, MDK) innovant de HP dans le but de développer des poudres 3D pour les imprimantes Jet Fusion 3D en collaboration avec HP.

Par ailleurs, les partenaires actuels de la plate-forme de matériaux ouverte de HP, Evonik et Henkel, ont acquis des imprimantes HP Jet Fusion 3D pour accélérer le développement d’applications personnalisées. Evonik investit actuellement dans l’extension de sa capacité de production de poudres et dans les ressources professionnelles nécessaires pour faciliter la transition de la production de prototypes à la fabrication de produits réels. Il a notamment acquis des imprimantes Jet Fusion pour développer des poudres personnalisées destinées à différentes applications. Henkel, récemment déclaré premier distributeur mondial de systèmes HP Jet Fusion, met l’accent sur l’accélération de l’adoption de l’impression 3D et le développement de matériaux destinés à des applications personnalisées.


Plus sur HP : www.hp.com/fr/

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail

Recommandé

Préparez vos modèles pour la fabrication Préparez vos modèles pour la fabrication

ANSYS SpaceClaim fournit aux opérateurs machine une solution performante pour éditer et réparer les modèles 3D créés dans n'importe quel format CAO. Il accélère la conception d'outillages et de fixations, réduisant ainsi les temps morts à l'atelier...

... Regardez la vidéo

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)