Le 18 juin 2018

3D PRINT referme son édition 2018 sur un florilège d'innovations

Le salon a affirmé son rôle de « rampe de lancement » pour les avant-premières des acteurs majeurs du secteur

Domaines  

Lyon, juin 2018

3D Print 2018, l’événement incontournable des experts en fabrication additive a confirmé sa place de leader : en regroupant en un seul lieu l’intégralité de l’écosystème, il a offert une vision complète de la filière : fabricants de matériels/matériaux, distributeurs, prestataires de services et institutionnels.

Des lancements internationaux

Véritable vivier d’innovations, le salon 3D Print a affirmé son rôle de « rampe de lancement » pour les avant-premières des acteurs majeurs du secteur, à l’instar de :

3D Print referme son édition 2018 sur un florilège d'innovations
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)
  • STRATASYS a signé une nouvelle collaboration avec AUDI pour la production de pièces détachées en couleur sur leur imprimante multi-couleurs et multi-matériaux, affichant une réduction des délais de prototypage jusqu’à 50%.
  • DELTA EQUIPEMENT a lancé la production en France d’une machine d’impression grand format avec plus de 20 têtes d’impression différentes dédiées chacune à un matériau de texture différente (dur, mou, pâteux, simple et double composant) et portées à des températures allant de 5 à 470°C.
  • LUDEEK a lancé une nouvelle gamme d’imprimante 3D basée sur la technologie FDM, fabriquée en France, dont un modèle spécial haute température avec tête d’impression pour matière PEEK intégrant un chauffage à 350°C infrarouge.
  • DESKTOP METAL a dévoilé sa machine Metal Studio pour la première fois en France.

Mais aussi :

  • HP qui a présenté une nouvelle gamme d’imprimante 3D full-color 300/500. Plus de précision, et la possibilité de créer des formes complexes et l’utilisation de couleurs.
  • INTAMSYS a innové avec l'imprimante 3D FUNMAT HT, qui permet désormais de réaliser des pièces fonctionnelles avec des matériaux de hautes performances comme le PEEK ou l'ULTEM grâce à une température qui peut atteindre les 400°C.
  • ULTIMAKER avec l’imprimante S5 : une capacité de volume d’impression augmentée pour permettre la production de petites séries ; une solution logicielle intégrée ; un temps de configuration et d’exécution plus court ; des matériaux plus résistants ; une application mobile pour suivre les travaux d’impression à distance.
  • UNIZ avec son modèle d’imprimante Slash+.
  • EOS et sa nouvelle machine P 770, basée sur une technologie d’impression 3D appelée LS (Laser Sintering). Cette solution technique permet la création de produits résistants avec des géométries complexes. La EOS P 770 est jusqu’à 20% plus rapide et productive que le modèle précédent, la EOS P 760.
  • LYNXTER a dévoilé la nouvelle S600D, la première « machine-outil de fabrication additive » dédiée au prototypage fonctionnel et la production de petites séries aux industriels.
  • DWS, fabricant italien, dont les XFAB, nouvelles gammes d’imprimantes 3D résine sont utilisables avec l’ensemble des matériaux DWS, avec 12 résines dédiées aux applications industrielles, 4 matériaux pour la coulée directe et le moulage de caoutchouc, 5 matériaux pour les applications dentaires, et enfin 7 matériaux pour la joaillerie et le design.

Cette 5ème édition aura décidément fait l’unanimité : 3 jours de business, de convivialité et d’échanges entre experts de haut niveau. Avec une surface supérieure de 52% par rapport à 3D PRINT 2017 et un nombre d’exposants en nette progression (+32%), c’est également le profil qualifié des visiteurs et la maturité de leurs demandes qui a fait monter l’expertise d’un cran cette année.

En témoignent également le partage de connaissances proposé lors des conférences ou encore les ateliers proposés par les exposants : durant 3 jours, ce sont plus de 2 500 auditeurs qui se sont enrichi au contact d’experts internationaux reconnus dans leurs métiers, venus partager leur expertise et leur expérience en fabrication additive. Après ce tour d’horizon des domaines d’application dans lesquels sont utilisés la fabrication additive, nul ne peut mettre en doute que la 4ème révolution industrielle est lancée et qu’un monde de possibles s’ouvre pour l’industrie.

3D PRINT 2018 en chiffres :

  • 6000 participants
  • 3691 visiteurs uniques
  • 2500 auditeurs en conférences
  • 250 exposants
  • 100 speakers internationaux
  • 80 conférences et ateliers

Save the Date 

La prochaine édition du salon 3D PRINT aura lieu du 4-6 juin 2019 à Lyon Euroexpo


Plus sur 3D PRINT

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)