Le 11 avril 2017

Nouveau module de réservations dans Stabicad pour Revit

Il permet de détecter les conflits pour une coopération optimale dans un projet BIM

Domaines    

Malakoff, avril 2017

Pour une coopération optimale dans un projet BIM, la détection des conflits constitue une partie essentielle du process BIM. L’application Stabicad Réservations est un outil communément utilisé à cet effet. Cette application génère et importe automatiquement des demandes de réservations.

Un nouveau module de réservations est proposé dans Stabicad pour Revit
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Dans Stabicad pour Revit, l’application intègre également le processus de demandes de réservations. Cela signifie que l’approbation de la partie Architecture ou Structure et le processus des modifications de réservations sont automatisés. Avec l’application Réservations de Stabicad, les non-utilisateurs de Stabicad peuvent valider des demandes de réservation. Cet add-on gratuit est à télécharger et régulièrement mis à jour. Les architectes peuvent dorénavant simplement et directement communiquer avec leurs partenaires dans un projet BIM, et approuver des demandes de réservation.

Réservations : 4 étapes pour optimiser votre workflow BIM

Comprendre le rôle des autres parties vous intéresse vraiment ? Les réservations incluses dans les éléments architecturaux pour les installations techniques sont idéales en vue d’optimiser un workflow BIM.

Générer des réservations implique toujours deux parties. D’une part, la partie d’installation technique qui se sert des réservations pour connecter les composants d’espaces distincts. D’autre part, la partie architecturale ou structurelle qui doit approuver ces réservations. Si chaque partie est responsable de son propre modèle, elles partagent néanmoins un intérêt commun, celui de coordonner correctement les réservations dans les murs et sols.

Etape 1 : Préparation des demandes de réservations

Pendant le processus de design, l’ingénieur du chantier est bien souvent déjà plongé dans ses calculs alors que le conseiller en installation continue de travailler de son côté sur les schémas. Cette étape 1 consiste à préparer les demandes de réservations afin de fournir à l’ingénieur du chantier les informations requises à temps. Cette préparation s’effectue en fonction de l’expérience ou par un mappage spatial au préalable des points critiques. Les demandes détaillées peuvent être créées ultérieurement lorsque le principal arrangement spatial de l’installation est connu. Gardez à l’esprit que, dans les deux cas, la partie demandant les réservations n’est pas celle qui est en charge de leur exécution.

Etape 2 : Modelage des demandes de réservations

Dans un workflow BIM, les partenaires de design ou du chantier peuvent modeler leurs demandes de réservations sous forme de bloc. Inutile de préciser que ce bloc peut être placé manuellement dans la position souhaitée et recevoir des informations sur la réservation. Voici quelques exemples d’informations : son format, ses dimensions, le but du placement de la réservation ou si la réservation exige une isolation ignifuge. Par la suite, ces informations peuvent être partagées avec le partenaire de chantier qui est en charge de la génération des réservations dans ce modèle.

Etape 3 : Génération automatique des réservations

L’efficacité de ce processus s’intensifie si l’installateur peut créer des demandes de réservations basées sur les informations déjà intégrées dans son propre modèle. Dans ce cas, les réservations peuvent être automatiquement générées là où les conduits, tuyaux et chemins de câbles entrent en conflit avec les éléments structurels. Les informations du modèle MEP (par ex., les dimensions, le type de tube, l’isolation et la marge standard) peuvent être transférées directement aux réservations.

Etape 4 : Validation des demandes de réservations

Une fois la demande soumise par l’ingénieur en mécanique ou en électricité, c’est à l’ingénieur du chantier ou à l’entrepreneur en bâtiments d’approuver les réservations et de les traiter dans leur propre modèle. Une fois la demande de réservations lancée, l’ingénieur du chantier peut directement générer les réservations dans son propre modèle ainsi qu’une réponse pour la partie demandeuse. Ainsi, le cercle des informations est clos. Après avoir lu le fichier de réponse digital, l’ingénieur peut voir immédiatement les réservations approuvées et celles qui demandent encore son attention. Deux vues sont disponibles : sous forme de liste et sous forme visuelle via des objets codés en couleur dans un modèle 3D.

Construction réelle

Ce type d’outils illustre la valeur du BIM : il est bien plus qu’un simple partage des modèles et informations. Désormais, il est possible d’utiliser les informations d’un partenaire de chantier pour autoriser et exécuter directement les ajustements dans leur propre modèle. Le but étant de créer ensemble des solutions qui font l’objet d’un accord au sein des deux parties, et ce avant même le début de la construction.


Plus sur Stabiplan : www.stabiplan.fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)