Le 3 juin 2019

Améliorer la déformation des pièces et du temps de cycle avec le Virtual Molding

La réduction du temps de cycle est une condition essentielle dans toute opération de moulage par injection

Domaines  

Aachen, juin 2019

La réduction du temps de cycle est cruciale dans chaque opération de moulage par injection. En même temps, il est important de fournir la qualité de pièce requise en termes de stabilité dimensionnelle. Bien que de nombreuses opérations de moulage tendent à prolonger le temps de refroidissement à l'intérieur du moule pour obtenir la déformation minimale possible de la pièce, une sélection appropriée des matériaux du moule et le placement des circuits de régulation peuvent aider à réduire considérablement le temps de cycle tout en assurant le comportement dimensionnel attendu de la pièce. SIGMASOFT Virtual Molding avec sa technologie Autonomous Optimization permet de comparer plusieurs scénarios en termes de positionnement de régulation et de matériau de moule, pour atteindre les deux conditions à un coût minimum par pièce.

Un composant pour une application automobile était moulé avec un temps de cycle plus long que prévu, ce qui a fortement compromis la rentabilité de l'opération de moulage. Dans ce cas, on a constaté que la pièce avait plusieurs points chauds après démoulage, et chaque fois que le temps de refroidissement était réduit, la déformation de la pièce atteignait des limites inacceptables.

Améliorer la déformation des pièces et du temps de cycle avec le Virtual Molding
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Pour éviter les points chauds, le mouliste a identifié deux solutions possibles : améliorer le placement des circuits de refroidissement et introduire des alliages hautement conducteurs à certains endroits spécifiques dans le moule. Cependant, cette modification de l'outillage s'est faite au prix fort, et il était important de connaître d'emblée la meilleure configuration possible et d'évaluer les avantages économiques de la modification.

Avec SIGMASOFT Virtual Molding, un DoE virtuel inclus dans la technologie Autonomous Optimization a été lancé. Dans cet exemple, deux objectifs ont été suivis simultanément : réduire le temps de cycle de moulage tout en maintenant des coûts d'outillage bas. Pour y parvenir, les circuits de refroidissement ont été modifiés par plusieurs itérations et le matériau d'inserts spécifiques a été changé. 

« Le processus d'itération a porté sur un total d'environ 176 projets, réalisés en une cinquantaine d'heures », explique Gabriel Geyne, ingénieur SIGMASOFT Virtual Molding  en charge du projet. « Cependant, seulement 3 heures étaient de la main d'œuvre d'ingénierie et le reste était du temps de calcul informatique. Après cela, la conception optimale du moule a été trouvée. »

L'exploration de toutes les conditions possibles a permis de réduire le temps de cycle de 40 à 30 secondes. Bien que les inserts aient été plus coûteux, le processus de moulage a permis de réduire les coûts de 48 930 $ par rapport à 250 000 pièces moulées, soit une réduction globale de 48 930 $.


Plus sur SIGMA Engineering : www.sigmasoft.de

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Guide pratique : Nouvelle imprimante 3D Stratasys F120 Guide pratique : Nouvelle imprimante 3D Stratasys F120

Il n'est pas nécessaire de faire un choix entre de bonnes performances et un prix abordable. La F120 de Stratasys délivre une impression 3D de qualité industrielle à un prix attrayant. Téléchargez le Guide de produit de la F120 et découvrez pourquoi elle se distingue de la concurrence.

Je télécharge...

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)