Le 17 février 2021

Les imprimantes 3D MakerBot METHOD sont désormais compatibles avec le matériau composite à base d’acier inoxydable BASF Forward AM Ultrafuse 316L

Les utilisateurs peuvent explorer l’impression de pièces rigides en acier inoxydable 316L pour les applications industrielles, en plus des polymères et composites d’ingénierie avancés, avec l’extrudeu

Domaines  

BROOKLYN, New York, le 16 février 2021

 

MakerBot, une société du groupe Stratasys (Nasdaq : SSYS), a annoncé aujourd’hui la qualification du matériau à base d’acier inoxydable BASF Ultrafuse® 316L de Forward AM pour l’extrudeuse expérimentale MakerBot LABS™ des imprimantes 3D MakerBot METHOD®. Avec une plateforme ouverte et une gamme croissante de matériaux d’ingénierie avancés, METHOD est désormais la seule imprimante 3D de bureau industrielle de sa catégorie dotée d’une enceinte chauffée capable d’imprimer des polymères, des composites et des matériaux métalliques.

Les imprimantes 3D MakerBot METHOD sont désormais compatibles avec le matériau composite à base d’acier inoxydable BASF Forward AM Ultrafuse 316L
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

Le matériau à base d’acier inoxydable Ultrafuse® 316L associe la robustesse, la rigidité et la durabilité nécessaires pour toute une série d’applications, y compris les prototypes fonctionnels et les outils de fabrication. Compatible avec l’extrudeuse expérimentale MakerBot LABS GEN 2, ce matériau composite métal-polymère offre aux utilisateurs de METHOD une option accessible et rentable pour expérimenter avec des applications d’impression 3D métal sans l’investissement considérable généralement requis pour une solution dédiée. L’impression 3D de pièces en acier inoxydable peut aussi accélérer les délais de production pour réduire encore les coûts opérationnels par rapport aux méthodes traditionnelles. L’enceinte chauffée de METHOD et le contrôle de la vitesse de refroidissement des pièces pendant le processus d’impression peut également contribuer à limiter le risque de délaminage. 

 

Une fois la pièce imprimée avec BASF Forward AM Ultrafuse® 316L, elle peut être envoyée aux installations de post-traitement ou de fabrication spécialisée pour procéder au déliantage et au frittage, ce qui convertit la pièce imprimée à l’aide d’un matériau composite en acier inoxydable robuste. Ce procédé permet aux utilisateurs de créer des pièces en acier inoxydable sans avoir à investir dans un équipement coûteux de déliantage et de frittage. Les pièces finales peuvent atteindre jusqu’à 96 % de la densité du matériau 316L en métal pur. Les utilisateurs peuvent ainsi produire des pièces métalliques légères et creuses avec une résistance à la traction élevée par rapport aux polymères, difficiles à produire autrement.

 

« Les filaments métalliques Ultrafuse ont levé les barrières entre l’impression 3D métal et les utilisateurs pour rendre la technologie plus accessible à un public plus large. Nous sommes ravis que notre Ultrafuse 316L intègre le programme MakerBot LABS. Nous avons pour objectif d’ajouter notre nouveau filament Ultrafuse 17-4 PH à l’Ultrafuse 316L afin de rendre l’intégralité de notre gamme accessible aux utilisateurs de MakerBot », souligne Firat Hizal, directeur de Metal Systems Group, BASF 3D Printing Solutions.  

 

« Nous nous réjouissons que les imprimantes 3D MakerBot METHOD rejoignent l’écosystème d’impression 3D métal que nous avons créé en collaboration avec BASF Forward AM. Rendre l’impression 3D plus accessible a toujours compté parmi les principales missions de MatterHackers, et disposer d’imprimantes de bureau fiables comme la METHOD et la METHOD X, capables d’imprimer de vraies pièces métalliques à un coût abordable, constitue un immense pas en avant », affirme Dave Gaylord, vice-président Produit et Technologie chez MatterHackers.

 

« Nos clients se sont montrés intéressés par l’impression 3D métal, mais les coûts élevés et les processus complexes des solutions traditionnelles sont dissuasifs. En intégrant un filament métallique au programme MakerBot LABS, les clients disposent désormais d’un moyen plus facile et plus abordable d’expérimenter l’impression 3D métal avant d’investir dans une solution complète d’impression, de déliantage et de frittage », explique Johan-Till Broer, vice-président Développement de produit chez MakerBot.

 

Les propriétés du matériau Ultrafuse® 316L le rendent idéal pour de nombreux outils de fabrication, gabarits, éléments de prototypes et pièces finales, par exemple des dispositifs de fixation résistants aux hautes températures, des supports robustes et conçus sur mesure pour les machines spécialisées, ou des pinces robotisées solides, légères et résistantes à l’usure.

 

Des tickets de traitement pour le déliantage et le frittage sont également disponibles sur Matterhackers, un des principaux revendeurs de matériaux et d’imprimantes 3D aux États-Unis. MatterHackers est un revendeur Ultrafuse® 316L autorisé, et il propose aussi des adhésifs pour les plaques de construction nécessaires à l’impression du matériau et à la consultation des conceptions, fortement recommandés en raison des exigences particulières de conception de ce matériau.

 

Ultrafuse® 316L et des options supplémentaires de déliantage et de frittage sont disponibles à travers les revendeurs autorisés.

 

L’extrudeuse expérimentale MakerBot LABS GEN 2 permet aux utilisateurs d’imprimer à l’aide d’une liste complète de matériaux tiers sur METHOD, pour un large choix d’applications innovantes et variées. Grâce à la plateforme METHOD, les utilisateurs peuvent imprimer des plastiques et des fibres de carbone d’ingénierie, tout en explorant les applications des solutions expérimentales d’impression 3D métal. La plateforme modulaire de METHOD permet aux utilisateurs de basculer facilement entre les six extrudeuses pour imprimer différents matériaux de base et de modèles. MakerBot continue d’étudier d’autres matériaux d’impression 3D industrielle pour la plateforme METHOD.

 


Plus sur MarketBot : www.makerbot.com

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)