Tout sur un acteur

Nous avons trouvé un communiqué sur cet acteur

Le 14 mai 2012

Des élèves ingénieurs de l’Ecole Centrale de Lille réalisent un prototype d’imprimante 3D

Leur objectif : commercialiser à terme une machine modulable et économe en matériaux

Domaines
Archive 2012

Lille, mai 2012

La démocratisation des imprimantes 3D n’est pas encore entrée dans les faits. Dans leurs versions professionnelles les prix de ces machines dépassent souvent les 10 000 €. Le plus souvent, l’utilisateur « particulier » et le créateur du prototype n’ont pas besoin de ces machines très évoluées mais fortement consommatrices de matériaux onéreux.

C'est exactement de cette observation qu'est né le projet ProtoNext. Initié par des élèves-ingénieurs de l'Ecole Centrale de Lille, et en partenariat avec le laboratoire de mécanique de Lille, celui-ci vise à produire un prototype d'imprimante 3D qui permettra d'imprimer à bas coût des pièces plus ou moins complexes, tout en gérant la présence d'un matériau support et dans des délais d'impression suffisamment courts.


(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Qui plus est, la machine devra également être modifiable et aisément manipulable, même en cours d'impression. Ce choix éliminait d’office une approche en direction des constructeurs professionnels qui verrouillent leur matériel et leur logiciel. L'équipe-projet s'est donc tout naturellement tournée vers les créations de la communauté Reprap, composée d'amateurs du matériel et logiciel libre mais surtout d'impression 3D et de prototypage rapide par dépôt de fil.

Après avoir fait l'acquisition d'une Mendel, machine de base du projet RepRap, l'équipe ProtoNext a su mettre à profit les compétences du laboratoire - mais aussi de la communauté - pour gagner le pari oser de proposer à tout un chacun une machine de qualité professionnelle et entièrement modulable pour moins de 1500€.

Mais même si ce projet ne faisait partie que de leur formation, l'équipe projet garde les pieds sur terre. « On sait que les entreprises vont souvent chercher du côté des professionnels pour se fournir en matériel spécialisé par manque de visibilité sur le marché », nous confie l'animateur du groupe, « mais nous comptons bien mener notre prototype jusqu'à une version commercialisable en donnant des conseils à la nouvelle équipe qui reprendra le flambeau de ce projet l'an prochain »


Plus sur L'Ecole Centrale de Lille : www.ec-lille.fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail