Tout sur un acteur

Nous avons trouvé un communiqué sur cet acteur

Le 7 décembre 2012

ISMEP SUPMECA : plus d’un an d’expérience PLM sur ENOVIA V6

L’expérience acquise permet à 80 futurs ingénieurs de proposer leurs services sur des stages d'Ingénierie Systèmes dès mars 2013

Domaines
Archive 2012

Saint-Ouen, novembre 2012

Depuis longtemps, l’ISMEP SUPMECA utilise CATIA dans ses formations : V4 depuis 1990 et V5 depuis 2000. Mais la formation PLM ne s’appuyait alors sur aucun produit intégrant Catia V5. C’est le parcours mécatronique de la formation d’ingénieurs Supméca qui a ouvert la voie à l’ingénierie système.

C’est en mai 2011 que la direction de l’école a décidé d’intégrer l’ingénierie système dans tous les parcours :

  • Simulation en ingénierie mécanique,
  • Simulation des systèmes, méthodes et outils de conception d’ensembles mécaniques complexes, 
  • Conception et simulation de systèmes de production,
  • Management de la chaine logistique : conception, implantation et pilotage des systèmes industriels

La solution retenue pour l'ingénierie collaborative de systèmes, Enovia V6 de Dassault Systèmes, aide depuis les futurs ingénieurs de l’ISMEP SUPMECA à établir, partager et gérer les projets d’études interdisciplinaires et internationaux.

Pierre Vinter est enseignant au Laboratoire d'Ingénierie des Systèmes Mécaniques et des Matériaux de Supméca : « Depuis la rentrée 2011, les 150 élèves ingénieurs de première année reçoivent une initiation au PLM avec CATIA Discover, puis peuvent réaliser leurs travaux dirigés en se connectant à la base. Après la période de prise en main de ce nouvel outil, ils suivent des études avec ou sans la collaboration d’entreprises avec la mise en place d’équipes pluridisciplinaires. Avec CATIA Systems (modélisation de systèmes embarqués), l’objectif est de simuler le comportement d’un système (le produit) organisé en sous-systèmes devant répondre à des besoins (les exigences) et ayant chacun une définition fonctionnelle, logique et physique ».

L’école dispose de 300 licences CATIA Discover et CATIA Systems. Des produits mécatroniques (Segway, télescope Celestron, robotique E=M6, multiplexage automobile) ont été intégrés à l’environnement ENOVIA V6. Ils sont des supports pour les étudiants de deuxième et  troisième année.

Des échanges internationaux avec l’équipe d’ENOVIA V6 permettent aussi de familiariser les étudiants au monde industriel qui les attend.

80 élèves ingénieurs de fin d’études prêts pour un stage en entreprise

« Tous les étudiants de Supméca sont formés à ENOVIA V6 depuis la rentrée », poursuit Pierre Vinter. « Cela signifie qu'au moins 80 étudiants de troisième année vont proposer leur compétence sur cet outil en mars prochain pour un stage de 6 mois. Nos avons orienté ces derniers sur l'Ingénierie Systèmes et donc le contexte RFLP (Requirements, Functional, Logical and Physical Design) de Catia V6. Nous avons déjà certains retours de prestataires intéressés. Enfin, Supméca a présenté à l'ANR (Agence Nationale de la Recherche), un projet international de travail collaboratif autour de Enovia Catia V6 avec deux partenaires dont une université étrangère et une entreprise. Ce projet a été retenu. Nous travaillons actuellement sur plusieurs études menées avec Politechnico Turin et Thalès, avec Hochschule Esslingen et Bosch, avec Istituto Motori et Universita degli Studi di Napoli Federico II. Nous espérons impliquer le maximum d'étudiants et sommes donc à la recherche de partenaires industriels. »

Le choix d’ENOVIA V6 permet à l’ISMEP SUPMECA d’être en phase avec les évolutions technologiques et de former des étudiants qui correspondront à l’attente de certaines entreprises.


Plus sur SUPMECA : www.supmeca.fr

Plus sur Dassault Systèmes : www.3ds.com/fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail