Tout sur un produit

Nous avons trouvé un communiqué sur ce produit

Le 6 juin 2016

Datakit permet l'impression 3D de la plupart des CAO avec le format 3MF

Créé par le 3MF consortium, ce format est destiné à devenir un standard pour la fabrication additive

Domaines

Lyon, France, le 2 Juin 2016,

Datakit, éditeur de logiciels d’échange de données CAO, vient de mettre à disposition une librairie d’écriture de fichiers au format 3MF (3D Manufacturing Format).

Alors qu’un fichier STL permet de définir uniquement la géométrie du modèle à imprimer, le format 3MF permet également de définir d’autres données telles que les couleurs ou les matériaux à imprimer.

Ce format, créé en 2015 par le 3MF consortium, est destiné à devenir un standard pour l’impression 3D. C’est pourquoi Datakit, en tant qu’expert en échange de données, a travaillé au développement d’une librairie d’écriture du format 3MF.

Datakit permet l'impression 3D de la plupart des formats de CAO grâce au format 3MF
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Ainsi, avec CrossManager, le convertisseur autonome de Datakit, les utilisateurs peuvent à présent convertir en 3MF des modèles provenant d’un grand nombre de logiciels (tels que CATIA, Inventor, SOLIDWORKS, NX, Creo Parametric...). Ils ont donc un moyen simple d’obtenir des fichiers compatibles avec la plupart des imprimantes 3D.

Datakit a également intégré son écriture 3MF à CrossCad/Ware, son SDK intégrable par les éditeurs dans leur propre logiciel.

Cela permet aux éditeurs de logiciels de modélisation souhaitant faciliter l’accès à l’impression 3D à leurs utilisateurs de leur mettre à disposition une fonction d’export en 3MF de façon totalement transparente.

Les fabricants d’imprimantes 3D et les éditeurs de logiciels de préparation à l’impression 3D ou de logiciels de tranchage pourront aussi bénéficier des possibilités d’import de CrossCad/Ware. Elles permettront à leurs applications d’importer la plupart des formats de fichiers CAO, puis de réaliser des traitements sur ces fichiers sans avoir à se soucier du format d’origine. Leurs utilisateurs pourront donc importer directement le format de fichier de leur choix pour l’imprimer, plutôt que d’avoir à fournir un format de fichier neutre systématiquement.

Datakit supporte également d’autres formats largement utilisés dans le domaine de l’impression 3D tels que STL, OBJ, COLLADA (.dae) et VRML.

Pour connaitre tous les formats gérés par CrossManager, rendez-vous sur cette page.

Pour connaitre toutes les possibilités offertes aux éditeurs de logiciel avec CrossCad/Ware, rendez-vous sur cette page.


Plus sur datakit : www.datakit.com

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail