Tout sur un produit

Nous avons trouvé un communiqué sur ce produit

Le 24 juillet 2013

FagorBrandt utilise la technologie d'impression 3D Stratasys

Le fournisseur français d'appareils électroménagers réduit ses coûts externes d'un tiers et optimise sa finition

Domaines
Archive 2013

Minneapolis, MN; Rehovot, Israël, le 23 juillet 2013

Stratasys, l'un des fabricants leaders d'imprimantes 3D et de systèmes de production pour le prototypage et la fabrication, annonce aujourd'hui que le fournisseur d'électroménager français, FagorBrandt SAS, est parvenu à optimiser le rapport coût-efficacité et la précision de ses finitions grâce aux imprimantes 3D Stratasys de la gamme Objet.

FagorBrandt SAS, dont le siège se trouve à Rueil-Malmaison, en France, fabrique une large gamme d'appareils électroménagers et domestiques. La société utilise une imprimante 3D Objet Eden260V pour la production de prototypes de toutes sortes : qu'il s'agisse de petits éléments, notamment des boutons et des poignées pour les cuisinières et les lave-vaisselle, ou des parties frontales de lave-linge.

FagorBrandt utilise la technologie d'impression 3D Stratasys
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Le système d'impression 3D, initialement déployé dans son département de conception, a ensuite été utilisé par FagorBrandt pour les besoins de divers projets de production et d'ingénierie développés par la société. Selon Sébastien Aubertin, responsable d'atelier, après avoir sous-traité le prototypage pendant des années, FagorBrandt s'est aperçu que sa réalisation en interne comportait un grand nombre d'avantages.

« Nous voulons améliorer en permanence notre capacité à produire des pièces complexes avec des parties mobiles, tout en optimisant la précision globale et l'aspect visuel de la pièce achevée », nous explique-t-il. « Il s'agit d'une question vitale pour notre équipe de création, car elle se sert de ces capacités pour vérifier la précision des pièces prototypées, mais aussi pour améliorer l'ergonomie et l'esthétique pendant la phase de conception ».

« Je pense que l'Objet Eden260V est unique en son genre, s'agissant de la production de modèles lisses et durables, offrant une finition de surface précise et extrêmement détaillée », ajoute-t-il. « En outre, nous imprimons à une résolution ultra fine de 16 microns, et seule l'imprimante 3D de la gamme Objet peut nous le permettre ».

Des coûts de production globaux réduits d'un tiers

Monsieur Aubertin insiste également sur l'importance de réduire les coûts au minimum et après avoir recouru à des fournisseurs externes pour le prototypage, FagorBrandt y est parvenu en s'équipant d'une Objet Eden260V.

Sébastien Aubertin affirme que « si l'on prend uniquement en compte les coûts liés au matériau brut, une pièce prototype de grande dimension s'avère cinq fois moins chère à produire que lorsqu'elle est sous-traitée. De plus, nos coûts de fabrication globaux sont trois fois moins importants qu'auparavant ». « Étant donné que nous produisons généralement jusqu'à 500 prototypes par an, la différence en termes de bénéfices est importante et constitue un argument de plus en faveur de la rentabilité apportée par une imprimante 3D en interne »

Chaque année, Aubertin et son équipe conçoivent plusieurs centaines de prototypes, dont une grande partie est produite à l'échelle 1:1. La taille des pièces varie de 1 à 24 cm et elles sont réparties en trois groupes principaux : « Articles chauds », comme des cuisinières, des ventilateurs ou des feux gaz ; des « articles froids », notamment des réfrigérateurs et des congélateurs ; et des « articles de lavage », comme des lave-vaisselle et des lave-linge.

« Quelque soit la complexité et la forme des pièces que nous devons produire, le système de Stratasys répond à toutes nos exigences et ne nous impose aucune limite » poursuit Sébastien Aubertin. « L'impression 3D a réellement tout chamboulé. Avant, nous devions utiliser une fraiseuse, ce qui réduisait notamment notre capacité à modeler le dessous de la pièce prototype ».

Autres avantages pour améliorer l'efficacité et la polyvalence

L'Objet Eden260V permet également à FagorBrandt d'opérer un choix parmi cinq types de résines principaux (noir, blanc, transparent, opaque, et type caoutchouc). Ils présentent des caractéristiques techniques uniques permettant de varier les niveaux de solidité et de résistance, selon les exigences.

Un autre aspect de l'imprimante 3D sur lequel insiste Sébastien Aubertin concerne d'une part son fonctionnement automatique, grâce auquel on peut imprimer jusqu'à 72 heures sans surveillance, et d'autre part sa vitesse d'impression.

« La capacité à travailler sans surveillance démontre la fiabilité et le confort d'utilisation de l'Objet Eden260V », poursuit-il.

« À la fin d'une journée de travail, nous pouvons lancer une tâche qui sera réalisée automatiquement pendant la nuit. En revenant le jour suivant, le produit nous attend déjà, parfaitement exécuté. De plus, nous sommes sûrs que la pièce a été produite plus rapidement, pour un coût inférieur, mais avec une qualité supérieure à celle que nous obtenions auparavant, ce qui prouve que les avancées offertes par l'imprimante 3D Objet Eden260V dans un domaine ne se font pas au détriment d'un autre », conclut Sébastien Aubertin.


Plus sur Stratasys : http://www.stratasys.com/fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail