Le 20 Juillet 2021

A l'ère de l'électrique, L'Europe peut-elle devenir une des premières puissances mondiales de la production de batteries ?

Dans son rapport « In charge », Protolabs décrypte les tendances et les opportunités de marché des grandes puissances européennes.

Domaines

Le 20 juillet 2021

 

Selon un nouveau rapport, « In charge », publié aujourd'hui par Protolabs, la volonté de l'Europe en général et de la France en particulier de devenir un leader mondial de l'électrification devrait créer une opportunité majeure de relocalisation.

A l'ère de l'électrique, L'Europe peut-elle devenir une des premières puissances mondiales de la production de batteries ?
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Dans un contexte où la demande globale en batteries sera multipliée par 14 d'ici à 2030, la France se place au premier plan des nations européennes.

- 74 % des entreprises françaises interrogées envisagent de rapprocher géographiquement certaines parties de leur chaîne d'approvisionnement de leur base de fabrication dans les douze prochains mois.

- 84 % prévoient de lancer un nouveau produit ou système de stockage par batterie dans le même laps de temps.

- 71% des participants français sont d'accord avec le fait que l'Europe doit intensifier la réutilisation et le recyclage des batteries et des matériaux pour répondre à la demande croissante.

 

L'Europe est désormais le plus gros marché mondial des véhicules électriques

On estime qu'il y a actuellement 1,8 million de véhicules électriques (VE) sur les routes d'Europe. Si l'Union Européenne arrive à ses fins, il y en aura au moins 30 millions d'ici la fin de la décennie.

Cette évolution sera en grande partie due aux réglementations, aux objectifs et aux financements de la Commission européenne, qui visent à orienter les pays, les entreprises et les consommateurs dans une direction plus durable. Ce changement spectaculaire se reflète dans la demande.

"Nous constatons aujourd'hui une formidable accélération vers une pénétration de 70 % de voitures entièrement électriques d'ici 2030", déclare Francisco Carranza, vice-président des ventes et du marketing chez Automotive Cells Company (ACC), une joint venture de Total et du Groupe PSA. "L'industrie des batteries a été incitée à répondre à cette accélération, en mettant l'accent sur ses capacités européennes."

La forte demande des consommateurs contribue à stimuler la fabrication de batteries et de systèmes de stockage de batteries en Europe. La France, dans le cadre de son Plan de relance de la filière automobile, se veut en tête de pont des nations européennes des véhicules propres. Cela se traduit notamment par une volonté conjointe du gouvernement et des industriels de produire non-seulement des VE mais également les batteries sur le sol français.

 

Des batteries européennes plus chères mais plus fiables ?

Incapables de battre la Chine en volume dans un avenir proche, les industriels européens concentrent leurs efforts sur la fabrication de batteries ultra-performantes et durables. Au cœur de cet effort se trouve l'innovation, dans laquelle les répondants français ont exprimé une grande confiance.

 

"Avec seulement 6 % de la fabrication de batteries en Europe, nous sommes toujours fortement dépendants des importations de cellules de batteries et, avec la demande de véhicules électriques qui augmente rapidement, il est clair que cela doit changer", a expliqué Bjoern Klaas, vice-président et directeur général de Protolabs Europe.

Il ajoute : "L'ambition de la France d'être à la pointe de la course à l'électrification est clairement évidente, mais la détermination à créer des chaînes d'approvisionnement nationales plus fortes, capables de soutenir le développement et la production de batteries, est de plus en plus encourageante. La gigafactory des Hauts-de France en est la parfaire illustration et son choix de localisation n'est pas un hasard, avec la présence de 3 constructeurs mondiaux (Toyota, PSA et Renault) sur le territoire, mais également d'un éco-système de plus de 550 fournisseurs, sous-traitants et prestataires. ".

 

A propos du rapport « In charge »

Protolabs, le leader mondial de la fabrication numérique de prototypes personnalisés et de pièces de production à faible volume, a finalisé son étude "In Charge" au printemps 2021.

L'étude a été menée auprès de 200 dirigeants de l'industrie européenne dans 7 pays : Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Espagne, Hollande et Norvège.


Plus sur Protolabs : www.protolabs.fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)