Le 3 septembre 2020

Ansys dévoile sa dernière étude sur la mobilité de demain

Ansys, leader de la simulation numérique, dévoile aujourd’hui les résultats de sa dernière étude sur la mobilité de demain.

Domaines    

Paris, le 3 septembre 2020

Ansys (NASDAQ : ANSS), leader de la simulation numérique, dévoile aujourd’hui les résultats de sa dernière étude sur la mobilité de demain. Réalisée à échelle mondiale auprès de 16 037 personnes dans 10 pays, dont la France, cette étude met en lumière les différences de perceptions, de perspectives et de préoccupations des consommateurs en termes d’acquisition de véhicules électriques et autonomes et de voyages à bord d’avions 100% électriques et autonomes.

PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS : 

1. Véhicules électriques

La voiture électrique :

- 63% des répondants se préoccupent des émissions carbones liées à leurs déplacements. Les Français sont 58% à se soucier des émissions liées à leurs déplacements pro/perso.
- A ce titre, 59% des Français comptent s’équiper d’un véhicule électrique au cours de la prochaine décennie. Même tendance en Allemagne (55%) et en Suède (54%) où les consommateurs déclarent vouloir s’équiper d’un VE.
- Les inquiétudes relatives aux coûts initiaux et au manque de points de recharge sont les premiers freins à l’achat d’un véhicule électrique en Europe. A ce titre, les Anglais sont 54% à être préoccupés par le coût élevé d’un VE et les Français 37%.
- D’ici 2030, la majorité des consommateurs français, allemands et suédois achèteront un VE. L’objectif principal serait de réduire leurs émissions de CO2. À l'inverse, les personnes interrogées au Royaume-Uni seront plus motivées à acheter un VE si le gouvernement offre un crédit d'impôt.
- Avec 70% d’opinions favorables, les Suédois sont les plus susceptibles d’acheter un VE si le prix était équivalent aux moteurs traditionnels. Même tendance chez les Français qui seraient 67% favorables. En revanche, 42 % des Allemands affirment ne pas vouloir acheter un VE et ce qu’importe le prix.

Cliquez ici pour télécharger l’infographie sur la voiture électrique

L’avion électrique :

- 63% des voyageurs se soucient de leur empreinte carbone lors de leurs voyages en avion. Les Français sont 58% à s’en soucier.
- 42% des répondants se sentent coupables de leur empreinte carbone et 48% d’entre eux ont l'intention de la réduire, qu'ils éprouvent ou pas de sentiment de culpabilité.
- En Europe, la culpabilité est nettement plus forte parmi la génération Z et la génération Y
- Plus de la moitié (56%) de ces personnes interrogées ressentent des remords quant à leur empreinte carbone. Cela diffère de la génération X et des baby-boomers originaires des mêmes régions, dont seulement 34% se sentent coupables.
- 71% des répondants préfèrent voyager avec des compagnies aériennes qui s'engagent à réduire leur empreinte carbone. À 29%, les répondants britanniques sont les moins susceptibles de choisir une compagnie aérienne en fonction de son empreinte carbone.
- Les Français sont 41% à se dire prêts à voyager avec ces compagnies à condition que le coût du billet ne soit pas impacté.
- La majorité des répondants seraient prêts à payer jusqu’à +10% du prix du billet pour des vols plus écologiques.
- Si 62% des Européens pensent que les avions électriques sont meilleurs pour l'environnement, ils sont seulement 27% à estimer que les avions électriques sont plus sûrs.
- 41% des Français envisageraient de prendre un avion électrique et 20% ne le feraient pas.
- Parmi eux, 41% estiment qu’il n’y a pas assez de recul sur les technologies mises en place et 7% se soucient de la bonne formation des pilotes.

Cliquez ici pour télécharger l’infographie sur l’avion électrique

2. Véhicules autonomes 

La voiture autonome :

- 76% des personnes interrogées se sentent à l’aise avec l’idée de voyager à bord de véhicules autonomes terrestres, marins ou aériens. La plupart (48%) se sentent davantage à l’aise avec le train autonome, excepté en Asie où la voiture autonome emporte la préférence, notamment au Japon (46%), en Chine (61%) et en Inde (75%).
- 80 % des consommateurs pensent qu’ils seront prêts à voyager à bord d’une voiture autonome au cours de leur vie et 55% d’ici 2025. Les conducteurs anglais sont les plus hésitants (66%), en revanche les Chinois et les Indiens sont les plus enthousiastes avec seulement 4% de personnes déclarant qu’elles ne se sentiront jamais prêtes à voyager à bord d’une voiture autonome.
- Dans les 10 pays analysés, 72% des personnes pensent que les voitures autonomes surpassent les capacités d’un conducteur humain ou qu’elles les surpasseront d’ici 10 ans. Toutefois, le risque de défaillance technologique reste la principale préoccupation toutes régions confondues (54%), devant le risque de piratage (40%). Plus de la moitié des consommateurs (51%) sont également soucieux de la confidentialité de leurs données personnelles.
- Parmi les bénéfices escomptés de la voiture autonome, le gain de temps arrive en tête – 67% des personnes interrogées espèrent économiser 30 minutes par jour de temps de conduite. Ainsi, les consommateurs pourraient économiser environ 8 jours par an et jusqu’à 30 jours par an pour les personnes conduisant deux heures par jour.
- Autres avantages attendus, la réduction du stress relatif à la conduite pour 43% des personnes, moins de conflits sur les routes (35%), davantage de productivité (34%) et de repos (29%).

Cliquez ici pour télécharger l’infographie sur la voiture autonome

L’avion autonome

- Dans les 10 pays analysés, plus de trois quarts des personnes interrogées déclarent qu’elles se sentent prêtes à voyager à bord d’un avion autonome au cours de leur vie, et 50% dans les 5 ans à venir. En Europe, les Britanniques sont les plus enthousiastes (62%) contrairement aux Américains qui ne sont que 39% à se déclarer à l’aise à l’idée de voyager un jour à bord d’un avion autonome.
- 86% des personnes interrogées émettent toutefois des réserves quant à l’avion autonome et notamment le risque de défaillance technologique qui arrive en tête des préoccupations (57%), devant la survenance de problèmes en vol (51%).
- Bien que les consommateurs soient préoccupés par la sécurité technologique des avions autonomes, dans la plupart des régions les consommateurs estiment que les avions autonomes sont plus sûrs que leur ordinateur, leur smartphone et même leur compte bancaire.
- 64% des répondants déclarent qu’ils prendraient certainement ou probablement un taxi volant. Les Indiens (92 %), les Chinois (86 %) et les Japonais (57 %) sont les plus enthousiastes à l'idée d'emprunter un taxi volant.

Cliquez ici pour télécharger l’infographie sur l’avion autonome

Méthodologie : Etude Ansys - Atomik Research, cabinet certifié MRS. Etude menée en ligne en mars 2020 sur un échantillon de 16037 personnes âgées de 18 and et plus dans les pays suivants : RoyaumeUni, États-Unis, DACH (Autriche, Allemagne et Suisse), France, Suède , Japon, Chine et Inde.

 


Plus sur ANSYS : www.ansys.com/fr-FR

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

DesignSpark fête ses 10 ans ! DesignSpark fête ses 10 ans !

À cette occasion, le site Internet adopte un nouveau design et de toutes nouvelles fonctionnalités.

Il a été développé en s’appuyant sur les commentaires de ses utilisateurs afin que son interface gagne en simplicité et en ergonomie, facilitant ainsi la recherche et l’utilisation de contenu.

... Découvrez le nouveau site

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)