Le 10 novembre 2020

Optédif Formation : Les changement à venir dans la formation

Domaines  

Les changements majeurs à venir sur les formations CAO

Avec le COVID, les innovations pédagogiques et les évolutions des secteurs industriels, beaucoup de choses ont changé ces derniers temps. En effet, confinement oblige, toute la transformation digitale s'est accéléré tant sur la partie documentaire, l'intuitivité des interfaces et les transmissions des compétences en CAO.

Optédif Formation : Les changement à venir dans la formation

In fine, même si transitoirement les entreprises ont beaucoup souffert et souffrent encore des effets directs et indirects du covid, les éditeurs de logiciel de CAO comme les industriels se retrouvent face à une innovation accélérée, homogène et profitable pour beaucoup, en juste compensation des pertes établies. Et la bonne nouvelle c'est qu'il n'y aura plus beaucoup de raisons de revenir en arrière.

C'est une véritable opportunité de changement qui s'est engagé depuis plusieurs mois et dont nous allons profiter dans les prochaines années.

 

Les formations à distance et en autonomie

Comme évoqué en introduction, les premiers constats de la part de beaucoup d'industriels face à la situation sont a priori et évidemment que la situation n'est pas tenable en l'état. Les commandes étant revues à la baisse, une partie de la masse salariale en chômage partiel, il n'existe qu'une seule réalité pour les industriels : Que pouvons-nous produire à distance ?

Dans un pareil contexte, il apparaît trois éléments de réponse :
- Profiter de cette période transitoire pour se repenser, pour revoir son organisation, corriger tous les processus vieillissant ou les tâches désuètes. L'important étant désormais d'aller vite et bien. Et si possible 100% digital. A titre d'exemple, le vieil ordinateur qui ne marche plus ou les vieux boutons inutiles présents sur l'interface logicielle.

- Apprendre des nouvelles façons de faire et de fonctionner, en un mot, se former. Au lieu de taper une à une mes cellules sur Excel, j'apprends à faire des formules de calcul. Au lieu d'imprimer le dossier du client JOJO, j'apprends à le traiter de manière 100% numérique. C'est douloureux et peu sociable car par le passé j'avais plaisir à rencontrer M. JOJO pour lui donner son dossier en main propre, mais ça c'était avant. La douleur est d'autant plus forte que cela consomme une énergie intellectuelle forte et nous ne sommes pas habitués à de tels efforts.

- Improviser, se débrouiller, composer avec la situation, "apprendre sur le tas". Et donc finalement, même si l'état a bien mis en place son enveloppe FNE, c'est peut être par moi même que je vais apprendre. Sauf, si un organisme de formation arrive à me proposer une solution de formation embarquée qui me permet d'apprendre à la volée et sur le terrain.

En définitive, apprendre à distance et apprendre seul sont les premiers grands changements actuels.

 

Les formations multilogiciel en CAO

Toujours dans la continuité de ce contexte à la fois instable et générateur d'opportunités nouvelles, nous nous retrouvons face à une montagne de problèmes à résoudre et donc de choses à apprendre en un rien de temps. Il nous faut donc agir avec méthode et structuration. Il ne s'agit alors plus de traiter un problème mais cent problèmes dont peut être cinq groupes de vingt qui se ressemblent fortement. Et donc, savoir trouver une réponse à un problème des cinq groupes me permet alors de résoudre tous les problèmes : En un mot, rationaliser ses problèmes nous aide à en résoudre des milliers avec beaucoup d'efficience.

Aussi, l'astuce pour les organismes de formation comme Optédif consiste à généraliser les concepts, ne plus apprendre ou se trouve le bouton mais la logique naturelle pour retrouver le bouton. L'organisme de formation prend de la hauteur avec les apprenants et les formations portent alors sur une suite de logiciels plus que sur un logiciel en particulier. En CAO comme pour tous les autres logiciels.

En définitive apprendre beaucoup et sur beaucoup d'outils en même temps permet de généraliser les concepts et donc de gagner du temps lors de sa montée en compétences. Aussi les formations de synthèse sur de multiples logiciels peuvent prendre sens pour les profils généralistes.

 

Les formations assistées par l'IA et intégrées à la solution applicative

Parallèlement à tout cela les éditeurs de logiciels ont eux aussi du repenser leur approche et leur démarche en intégrant les solutions d'apprentissage directement dans leur solution applicative.

Ainsi, le logiciel devient plus intuitif, car l'éditeur comprend que le temps dédié à la formation est peut être aussi une perte de temps. Ainsi, lorsque je lance pour la première fois mon applicatif, celui-ci me demande de m'identifier, me teste et évalue mes compétences pour déterminer le niveau d'aide dont j'ai besoin. Ainsi le didacticiel de lancement logiciel devient personnalisé et il n'est plus fermé machinalement par l'utilisateur qui se sent encombré par cet espèce de popup qui l'empêche de découvrir par lui même. On pourrait alors penser que les formations logicelles deviennent inutiles. Elles le deviennent sur la partie applicative mais pas sur la partie méthode et expérience métier. Le formateur devient alors précieux pour ses qualités d'homme expérimenté.

 

Pour résumer, plus il y a de digital, plus l'homme se reconcentre sur sa véritable valeur ajoutée.


Plus sur OPTEDIF Formation : /optedif-formation.fr/

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)