Le 3 Janvier 2023

Au pas de course : ASICS améliore la numérisation 3D de ses chaussures

ASICS, l’un des plus grands équipementiers sportifs au monde, utilise la technologie 3D pour créer des copies hautement précises de ses produits

Domaines

Paris, le 3 janvier 2022

 

Au pas de course : ASICS améliore la numérisation 3D de ses chaussures
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Au Japon, l’équipementier sportif ASICS emploie des scanners Artec 3D pour parfaire la numérisation 3D de ses chaussures et en créer des copies d’une précision absolue. Le fabricant de chaussures souhaite obtenir des données 3D de haute qualité pour numériser ses produits, renforcer le contrôle qualité et développer le contenu commercial vidéo et animé.

 

ASICS a placé l’idée d’un design personnalisé au cœur de sa vision. La personnalisation d’articles et de services sportifs vise à satisfaire chaque athlète en lui offrant tous les soins et les performances dont il a besoin . Telle est la vision de la marque adoptée par les athlètes de haut niveau du monde entier.

Dans sa quête de la technologie la plus avancée pour créer des copies réalistes de ses produits, l’équipe des technologies numériques d’ASICS s’est rendu compte qu’elle avait besoin avant tout d’une texture de la meilleure qualité possible dans les scans de ses produits. Après avoir testé plusieurs scanners 3D, elle a compris que son plus grand défi ne consisterait pas seulement à scanner l’intérieur et l’extérieur d’une chaussure de course mais aussi à en conserver les couleurs vives et les textures uniques, caractéristiques de la marque.

Le scanner 3D utilisé précédemment s’était révélé insatisfaisant, notamment parce que la qualité de la texture n’était pas suffisante. Le choix de l’équipe des technologies numériques de l’équipementier sportif s’est donc porté sur Artec Space Spider, un instrument portable de précision reposant sur la technologie de la lumière bleue qui change la donne en offrant un champ de capture supérieur, avec la photogrammétrie.

 

Trouver chaussure à son pied

La méthode de travail est la suivante : après la fabrication d'une paire de chaussures prête à l’achat, l’équipe scanne une des chaussures en 3D avec Space Spider. La chaussure est posée sur un tapis et scannée sous trois angles différents puis est tournée, retournée et scannée de tous les côtés pour une acquisition complète. Pendant la construction du modèle 3D à partir des données du scan, une multitude de photographies sont prises et importées directement dans Artec Studio, où le modèle 3D est corrélé aux clichés pour la texture photo.

 

Les données du scan donnent lieu à plusieurs usages

Le processus varie quelque peu en fonction de l’utilisation finale des données du scan. Si l’équipe compte utiliser le modèle final à des fins commerciales, celui-ci est prêt immédiatement après le traitement et l’application de la photogrammétrie dans le logiciel Artec Studio. Pourquoi ? Tout simplement parce que la texture éblouissante est amplement suffisante.

En revanche, si le modèle est destiné au contrôle qualité, plusieurs étapes supplémentaires dans le logiciel de métrologie Geomagic Control X peuvent être nécessaires. Dans ce cas-là, les dimensions du modèle sont inspectées et un rapport est généré dans le logiciel, excluant toute possibilité d’inexactitude.

 « L’utilisation des solutions Artec 3D permet de comparer rapidement les données de scan 3D et les données CAO, d’éliminer les variations causées par les mesures manuelles et de réaliser des inspections précises et visuellement complètes, ce qui est aussi utile pour les améliorations. Il est également possible d’automatiser le procédé d'inspection, ce qui nous permettra d’obtenir des informations plus précieuses plus rapidement.» Explique Shintaro Nagata, membre de l’équipe des technologies numériques d’ASICS.

 

La puissance de la 3D

« En plus de nous faire économiser du temps et des efforts, Artec Space Spider nous fournit des modèles précieux avec des données de haute qualité, commente Shintaro Nagata. Nous sommes convaincus que la capacité à créer des données 3D de haute qualité qui peuvent directement servir aux activités de marketing et de vente nous permettra de présenter plus en détail l’attrait de nos produits à nos clients.»

Les étapes finales du processus procurent à l’équipe des technologies numériques d’ASICS un sentiment de pleine satisfaction grâce à la rapidité avec laquelle le modèle final est créé, à son authenticité et à son réalisme. L’approche scientifique de l’équipementier sportif japonais sollicite la création de produits d’une fiabilité démontrée et d’une texture haute de gamme pour proposer un perfectionnement continu du contrôle qualité à la vente au détail.

 

Les spécialistes d’ASICS ont l’ambition de promouvoir la numérisation 3D des chaussures ASICS dans l’avenir : ils prévoient de continuer à utiliser la technologie Artec à la fois pour le contrôle qualité, le marketing, le contenu commercial vidéo et animé, ainsi que pour la rétro-ingénierie éventuelle de nouveaux matériaux.

 


Plus sur Artec : www.artec3d.com/fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)