Le 12 Juillet 2022

Créer une œuvre NFT interactive à partir d’une sculpture filaire grâce aux technologies 3D

Si un chat existe dans la blockchain, l’entend-on miauler ?

Domaines

Paris, le 12 juillet 2022

 

Scanner une sculpture de chat pour la numériser, l’animer, et la transformer en art NFT. La difficulté ? Chaque sculpture est constituée de fils fins, brillants qui se chevauchent. C’est le défi relevé par Artec 3D, spécialiste des scanners et logiciels 3D, qui a scanné deux sculptures de chats qui résident désormais dans le monde de la blockchain.

Créer une œuvre NFT interactive à partir d’une sculpture filaire grâce aux technologies 3D
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

Entrer dans l’espace numérique

Pour l’artiste singapourien Victor Tan, l’espace qui nous entoure est le papier, le fil avec lequel il sculpte, un crayon. « Cela remonte à mes études d’art. Comme il m’était difficile de trouver une technique de dessin, l’école m’a laissé explorer différentes méthodes. J’ai essayé différents matériaux, et le fil a été l’un d’eux. » explique l’artiste malvoyant qui a opté pour cette matière à la fois douce et résistante.

En quand il s’agit d’animer un objet physique dans un espace numérique, le scan 3D a été une option rapidement envisagée par l’artiste. Néanmoins, les lignes fines et les surfaces brillantes sont connues pour être difficiles à numériser. 

« Par le passé, j’avais déjà eu fortement envie de scanner mes œuvres en 3D. Je suis fasciné par la possibilité de faire entrer la sculpture dans un monde différent, un monde numérique. Ce qui m’intéresse, c’est d’animer et de modifier les fils et les sculptures en fonction de mes idées » commente Victor Tan. 

 

Scanner des chats scintillants

Pour réaliser son projet, l’artiste a fait appel à un ambassadeur Artec 3D, Shonan Design. « La sculpture est fine, brillante, très complexe, et on ne peut pas l’asperger de poudre parce qu’elle serait trop difficile à nettoyer. À cause de la géométrie, il y a plein de circonvolutions et de lignes qui se chevauchent, et la sculpture est semi-flexible. Je savais que c’était un travail très difficile, voire impossible à réaliser. » explique Lee Siow Hoe.

Pour contrer ces difficultés, l’entreprise a opté pour le scanner Artec Space Spider, reposant sur la technologie de la lumière bleue, conçu pour une exactitude submillimétrique et l’acquisition de données à partir de minuscules détails. Après un scan d’environ une heure et un traitement de quatre heures, Lee a été surpris et bluffé par les résultats. Compte tenu des 0,5 mm d’épaisseur du fil, chaque scan contient très peu de données malgré sa complexité. Pouvoir vérifier les données dans Artec Studio pendant le scan était essentiel et a été rendu possible sans l’utilisation de cibles ou de marqueurs. 

« C’est une des plus choses les plus difficiles que j’aie jamais dû scanner. Quelques points ici et là pouvaient facilement être un détail minuscule mais important de l’œil du chat, de sa queue, ou d’une moustache insolente. Mais comme c’est quelque chose de nouveau et de très ambitieux, cela repousse les limites du scan 3D en ce qui concerne la finesse pouvant être numérisée. » s’amuse Lee.

 

Chatons NFT animés

À partir du scan 3D, l’équipe a pu animer les chats filaires en 3D « Nous avons aussi créé les animations en tant que NFT sur Opensea.io », explique Michael Chua, directeur de Collective Perspectives Pte Ltd, une entreprise dédiée aux artistes handicapés. Après le scan, la numérisation et l’animation des sculptures, l’étape suivante a été de les convertir en NFT basé sur la blockchain. Beaucoup de gens utilisent l’art en 2D comme NFT, mais il s’agit ici d’une sculpture filaire désormais animée. 

Aujourd’hui, le chat Marble a été vendu à un collectionneur privé. L’an dernier, les deux chats ont été exposés dans la galerie virtuelle NFT99 par Metaverse Generation Club, un leader des NFT et du Metaverse.


Plus sur Artec : www.artec3d.com/fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)