Le 21 avril 2015

JTD fait sa révolution technologique avec la FAO ESPRIT

Le fabricant français de pièces de micro-précision bénéficie d'une programmation fiable et précise

Domaines  
Archive 2015

Montpellier, avril 2015

JTD fabrique des pièces de micro-précision de 1 à 60 mm de diamètre pour des secteurs de haute exigence, principalement l’automobile sur des segments premium, le médical  - broches, vis et micro décolletage par exemple, - mais aussi l’armement, l’aéronautique ou le luxe.

JTD fait sa révolution technologique avec ESPRIT

Les pièces sont techniques et les exigences particulières de chaque secteur poussent JTD à se spécialiser, à investir davantage comme dans des machines de dernière génération, mais aussi dans des logiciels de CFAO et de GPAO pour l’industrialisation et le suivi. L’atelier a été organisé en Lean Manufacturing, une attente du secteur automobile mais aussi de beaucoup d’autres secteurs, reposant sur la recherche de la performance en matière d’organisation, de productivité, de qualité, et donc de coûts et de délais. Pour les dirigeants, coupler cette organisation avec un logiciel de FAO est apparu logique pour augmenter davantage leur efficacité.

En 2011, le Directeur Johann Thibaud fait appel à l’intégrateur de solutions FAO ESPRIT Mhac Technologies, pour installer deux licences et former les programmeurs sur les modules de tournage, fraisage et électroérosion à fil. La mise en œuvre est assez rapide, avec toute l’adaptation des post-processeurs sur Citizen.

JTD fait sa révolution technologies avec la FAO ESPRIT
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Suivant le type de pièce et le type de matière, les techniques d’usinage utilisées sont différentes et propres à l’entreprise, c’est sa valeur ajoutée, et ce qui la distingue de ses concurrents. Pour les sous-traitants comme JTD, ESPRIT permet la standardisation de la façon de travailler, et donc la capitalisation du savoir-faire. La solution FAO ESPRIT est perçue comme un outil méthodologique qu’ils ont adapté à leur propre production.

« Ce qui est génial, c’est qu’avec ESPRIT on peut créer un cycle de fraisage impossible à faire manuellement et l’intégrer dans un programme standard : on est très flexible ! », affirme Florent Lambert, Directeur Technique.

« Nous recevons des commandes pour des pièces aéronautiques qui se ressemblent, avec des symétries de faces très importantes et qui exigent des cotes au plus juste. Grâce à l’intégration du cycle complexe d’ESPRIT dans le programme existant, le travail me prend dix minutes au lieu d’une heure et demi ».

Tous les cycles sont enregistrés et réutilisés, alors qu’avant la mise en place de la solution FAO, les régleurs reprenaient tout le travail depuis le début. « On a obtenu une meilleure répétabilité des méthodes, une programmation fiable et précise alors qu’avant c’était plus aléatoire », constate Johann Thibaud.

L’autre avantage majeur est la qualité des ébauches. Auparavant chez JTD on programmait les ébauches à la main, en prenant les mesures de quelques points sur le profil de la pièce. Le parcours d’outil n’était pas optimisé et l’outil s’usait plus rapidement. Les ébauches calculées avec ESPRIT sont beaucoup plus précises et fluides, et cela impacte la qualité de la finition et les états de surface. JTD estime aussi gagner 20 à 30% sur la consommation en outillage.

La grande variété de cycles d’usinage disponibles dans le logiciel ESPRIT est un avantage pour le décolletage, afin d’améliorer l’usinage.

L’outil de simulation présent dans ESPRIT est très apprécié par les programmeurs, d’une part pour la vérification des usinages, d’autre part pour détecter les collisions d’outils.

Grâce à la FAO, JTD gagne aussi des parts de marché. Dernièrement, l’équipe travaillait sur un projet de pièce de liaison autours du bloc moteur pour un grand constructeur automobile allemand. L’équipementier ayant une problématique de fonctionnalité entre deux pièces, JTD a développé et proposé une solution monobloc très technique, comprenant des étapes de fraisage et de tournage, avec un coût final plus intéressant.

ESPRIT est recommandé pour son large éventail de cycles d’usinage, d’outils de contrôle et sa capacité à prendre en charge tout un atelier. JTD peut donc s’appuyer sur ce véritable outil technologique pour s’attaquer à de nouveaux marchés et continuer de mettre en avant le savoir-faire français.


Plus sur DP Technology : www.dptechnology.com

Plus sur MHAC Technologies : www.mhac-technologies.com

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)