Le 21 Juillet 2021

Datakit présente des outils de lecture du format SMG

Domaines

Le 21 juillet 2021

 

Le spécialiste français du transfert de données entre systèmes de CAO complète son offre avec des outils de lecture des fichiers au format SMG. Celui-ci est très utilisé pour la création de documentations techniques à partir de fichiers CAO, notamment dans les offres CATIA et SOLIDWORKS.

Datakit présente des outils de lecture du format SMG

 

L'éditeur français Datakit, spécialiste des outils d'échange de données entre systèmes de CAO, ajoute à sa gamme des outils de lecture de fichiers au format SMG, qui est très utilisé dans le domaine de la documentation technique.

Le format SMG (.smg) a été popularisé à la fin des années 2000, grâce à 3DVia Composer de Dassault Systèmes, mais il est né en 2002 dans la start-up française Seemage, créée par James Dugalais de l'Université Claude Bernard à Lyon et Eric Piccuezzu, qui fut directeur technique de plusieurs éditeurs de CAO (Apilog, Graitec, Robobat...).

 

Un format pratique pour la visualisation de gros assemblages

Cette start-up, installée à Sophia Antipolis, développait Viz, un outil de visualisation de fichiers dont on ne possédait pas la licence auteur, Mockup pour manipuler intuitivement de gros assemblages CAO, puis Seemage Presenter pour présenter de gros projets. Tous étaient basés sur un format de fichier propriétaire utilisant les standard XML, ce qui lui permettait de récupérer la plupart des formats courants de l'époque (CATIA ; Pro/Engineer ; Inventor ; SOLIDWORKS ; UG NX ; Parasolid ; JT, ACIS ; STEP ; IGES ; VDA/FS...). L'objectif étant de récupérer des maquettes numériques 3D et de les associer à d'autres données pour, par exemple, créer des documentations techniques ou des contenus didactiques, grâce aux possibilités de manipulation offertes.

Ce format utilisait des modèles tessellés offrant une précision de 6 chiffres significatifs, mais permettant une compression allant jusqu'à 300 fois, ce qui facilitait la manipulation fluide de gros fichiers. De grands industriels tels Alactel Alenia Space, Faurecia, Messier Dowty, PSA, Snecma, Thales... figuraient parmi les clients de Seemage pour visualiser des projets atteignant les 50 000 pièces !

 

Une popularisation grâce à Dassault Systèmes

Après avoir débuté un partenariat avec Seemage à l'été 2007, Dassault Systèmes a fini par acquérir Seemage en octobre 2007. La technologie de Seemage a alors été incluse dans 3DVia Composer, puis dans CATIA Composer et SOLIDWORKS Composer, les outils de documentation technique des logiciels leaders de Dassault Systèmes.

« Ce format transforme un fichier CAO 3D en surfaces tessellées facilitant le rendu », explique Frédéric Martinez, en charge du développement de ces outils chez Datakit. « Il est largement utilisé par les logiciels de Dassault Systèmes, CATIA et SOLIDWORKS, pour créer des illustrations 3D qui seront, par exemple, utilisées dans des notices techniques. Cela d'autant plus facilement que l'auteur du fichier SMG original peut ajouter des mouvements relatifs entre les différentes pièces d'un ensemble, pour créer des vues éclatées illustrant, par exemple, des opérations de démontage pour de la maintenance. »

De fait, les nouveaux outils de Datakit récupèrent en format SMG les différentes vues d'un assemblage 3D créées par l'auteur, toutes les pièces constitutives en 3D, leurs rendus réalistes et leurs positions relatives (matrices de placement), ainsi que la position de la caméra. Puis ils génèrent dans le format souhaité un fichier différent pour chaque vue.

« Le développement de cette librairie n'a pas fait l'objet de difficultés majeures. Grace à l'expérience que nous avons, nous avons pu comprendre la sémantique et trouver où et comment la géométrie est stockée dans ce format, de même pour les textures qui sont encapsulées dans le fichier sous forme d'images JPEG ou BMP. »

Pour le moment, la géométrie et les textures sont récupérées, d'autres données, comme les annotations et tableaux, viendront enrichir la librairie au fur et à mesure de son amélioration.

Des librairies pour les développeurs, un convertisseur pour les utilisateurs

Ces outils de lecture du format SMG, de la version 3.6 jusqu'à la 7.8, sont disponibles depuis avril pour les éditeurs de logiciels dans le SDK CrossCad/Ware, afin qu'ils puissent intégrer la technologie de Datakit à leur propre application. Ces librairies fournissent une interface de programmation (API) entièrement documentée pour permettre l'interopérabilité entre les systèmes de CAO. Les éditeurs pourront ainsi lire et modifier dans leur logiciel les fichiers .smg (déplacement ou suppression de pièces, changement des couleurs ou des textures...), car ils disposent de toute l'arborescence des assemblages.

Les utilisateurs de CrossManager, la solution de conversion tout-en-un de Datakit, peuvent convertir les fichiers au format .smg en une douzaine d'autres formats facettisés (3DXML ; 3MF ; CGR ; COLLADA ; glTF ; JT ; OBJ ; PDF 3D ; PRC ; STEP ; STL et VRML).

L'intérêt de ces nouveaux outils est donc de permettre aux éditeurs et aux utilisateurs de logiciels autres que CATIA ou SOLIDWORKS, de récupérer des vues 3D d'assemblages en format SMG, afin de les utiliser dans leur propre logiciel pour créer des documentations techniques ou des contenus didactiques. Notons aussi la possibilité de les convertir en format PDF 3D, un format largement diffusé, visualisable par tout le monde sans outils spécifiques.

 


Plus sur Datakit : www.datakit.com/fr

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Envoyer par e-mail

Recommandé

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)